La stratégie des Etats-Unis en matière de commerce maritime

29-08-2017 dans Matrices stratégiques

La stratégie des Etats-Unis en matière de commerce maritimeDans un monde globalisé où les échanges commerciaux sont la base des rapports entre les puissances. Le vecteur sur lequel ces échanges sont basés est indiscutablement le transport maritime. Pour tous pays, organisations, qui a une volonté de puissance, ma maitrise de ce vecteur est un enjeu primordial.

Les États-Unis en étant la 1ère puissance économique mondiale sont une puissance maritime aussi bien marchande que militaire. Elle s’est organisée au fil du temps, et a su s’adapter à la libéralisation économique du monde.

Tout d’abord par sa législation, relativement ancienne, mais qui a su s’adapter au fil des années pour maintenir cette puissance. Lire la suite…

Publication de l’étude Greenpeace, Une ONG à double-fond(s) ? Entre business et ingénierie du consentement

22-08-2017 dans Matrices stratégiques

Étude GreenpeaceComment savons-nous ce que nous croyons savoir de Greenpeace ? ONG internationale, elle reste l’une des plus célèbres structures de défense de l’environnement, mondialement connue pour ses actions spectaculaires en mer comme sur terre, déployant des banderoles en des endroits parfois improbables ou faisant la plupart du temps preuve d’inventivité dans sa communication visuelle. Aujourd’hui encore, présente dans une cinquantaine de pays, elle poursuit sa croissance et mène de nombreuses campagnes sur des thèmes allant de la question climatique au débat énergétique, de la protection des océans à la lutte contre l’exploitation forestière ou les OGM. Forte de plus de trois millions de soutiens (i. e. de donateurs) à travers le monde, elle se fait le porte-voix autoproclamé des citoyens, de la « société civile ». Lire la suite…

La stratégie maritime de Singapour

19-07-2017 dans Matrices stratégiques

La stratégie maritime de SingapourDepuis son indépendance en 1965, Singapour est devenu un modèle de réussite économique dans un environnement géopolitique complexe. La figure de Lee Kuan-Yew, Premier Ministre lors de l’indépendance politique, et fondateur de la principale formation politique le People’s Action Party (PAP). D’une superficie actuelle de 710km², la cité-État s’identifie depuis son indépendance à son commerce maritime. L’histoire de l’île est liée intrinsèquement à sa fonction d’interface maritime entre l’Occident et l’Orient. En 1819, les Britanniques établirent un comptoir à Singapour afin de concurrencer le comptoir néerlandais présent à Malacca. L’activité portuaire, et de facto le commerce maritime a toujours été central pour l’île, et son développement. Son positionnement à l’entrée du détroit de Malacca confère à Singapour un avantage stratégique certain. En 2012, Le détroit de Malacca concentre à lui seul 20% du trafic mondial conteneurisé. Lire la suite…

La Diplomatie Publique appliquée aux entreprises

19-06-2017 dans Matrices stratégiques

La Diplomatie Publique appliquée aux entreprisesSi le terme de diplomatie publique apparait régulièrement dans notre quotidien, il revêt la plupart du temps un caractère sulfureux car il est associé à des actions qui échappent à notre contrôle et fait référence à un passé marqué de choix stratégiques violents, parfois contestés. Pourtant, ce mode d’action destiné à soutenir le développement des intérêts des États ou des entreprises constitue aujourd’hui un vecteur officiel, enseigné, abordé souvent en toute transparence, y compris sur les investissements financiers associés.

Les théories qui structurent la diplomatie publique ont fait l’objet d’ouvrages et de recherches académiques. Leur analyse a mis en lumière le fait qu’il semblait utile de mener une étude aussi exhaustive que possible sur les outils employés. Il s’agit de dégager les tendances lourdes d’une part et les spécificités de certains pays passés maîtres dans la mise en œuvre de cet outil de puissance d’autre part. Lire la suite…

Les leviers de développement économique en Iran

08-06-2017 dans Matrices stratégiques

Les leviers de développement économique en IranL’Iran d’aujourd’hui vient dans le prolongement d’une longue histoire qui lui confère un vrai particularisme national, ethnique, religieux. Sans doute le plus grand état chiite, il est l’un des plus vieux états de la région, entouré d’états de création beaucoup plus récente.

Pendant le 19ème et jusqu’au début du 20ème siècle, le pays a été l’objet de la convoitise des puissances de l’époque, Russie et Grande-Bretagne. Mais il a toujours su préserver sa spécificité, jusqu’à faire preuve de modernité avec l’adoption d’une constitution parlementaire en 1906. Lire la suite…

TAXIS contre VTC, comment sortir de la crise du transport rémunéré de personnes, en France ?

10-05-2017 dans Matrices stratégiques

TAXIS contre VTC, comment sortir de la crise du transport rémunéré de personnes, en FranceIl n’est probablement pas habituel que soit faite, dans un rapport stratégique ou de gestion de crise, une mise en perspective historique ou socio-politique, quand bien même celle-ci rencontrerait un succès indéniable sur le plan analytique. De même, fait-on rarement référence au concept de « praxis historique », c’est-à-dire à celui de la répétition de l’histoire, dont l’auteur du Capital nous apprendra qu’elle voit s’affronter, sur le champ social, le passé et l’avenir, la conservation et la transformation. Prenant pour acquis que cette répétition signe la rupture avec ce passé dont on se réclame et une réalité essentiellement nouvelle, comment ne pas voir dans la crise – qui oppose les compagnies de taxis traditionnelles aux compagnies nouvelles de VTC – une répétition historique flagrante ? Lire la suite…

Réalité de la stratégie économique américaine face à l’Europe : Avant et après Trump

17-03-2017 dans Matrices stratégiques

Réalité de la stratégie économique américaine face à l’EuropeLa fin de la Guerre Froide a marqué le début d’un changement de paradigme, notamment entre les Etats-Unis et l’Europe. Jusqu’en 1991, les pays étaient rassemblés en blocs. Afin de maintenir cette logique de blocs, notamment celui de l’ouest (États-Unis, Europe de l’Ouest, Canada et d’autres pays), il était impossible de montrer ostensiblement une quelconque compétition, ne serait-ce qu’économique. Dans ce contexte, l’Europe constituait une forme de rempart contre le bloc soviétique. Les relations diplomatiques entre les États-Unis et l’Europe étaient donc le fruit de calculs d’intérêts économiques et géopolitiques nécessaires aux deux pays qui sont donc des compétiteurs alliés, en somme. Lire la suite…

La polémique sur l’avenir alimentaire de l’Afrique

29-01-2017 dans Matrices stratégiques

La polémique sur l’avenir alimentaire de l’AfriqueLa géostratégie de l’agriculture est redevenue un enjeu pour les nouvelles puissances économiques, telles que le Brésil, l’Arabie Saoudite et la Chine, dans un souci de sécurisation des besoins alimentaires. Après avoir plus ou moins stagné pendant les années 1990, la superficie mondiale cultivée s’est rapidement accrue au cours des dernières années, s’étendant de 30,6 millions d’hectares entre 2004 et 2012.  Avec un quart des terres mondiales arables, l’Afrique continent le plus pauvre, est devenu la proie depuis les années 2000 d’une nouvelle forme d’impérialisme économique. En 10 ans (de 2000 à 2010), le continent noir cumula 41% des plus grandes transactions foncières sur 1 600 transactions (transaction supérieure à 200 hectares) soit une estimation de plus de 60 millions d’hectares, l’équivalent de la superficie de l’Allemagne.
Lire la suite…

La volonté d’indépendance économique du Maroc vis-à-vis de l’Union Européenne 

11-01-2017 dans Matrices stratégiques

La volonté d’indépendance économique du Maroc vis-à-vis de l’Union EuropéenneUtile est le Front Polisario quand il sème le trouble entre le Maroc et son premier partenaire commercial : l’Union Européenne. L’Algérie ambitionne un corridor d’accès à l’Atlantique, et sert ici son partenaire historique, la Russie. Celle-ci coopère d’une main avec le Royaume du Maroc, mais le combat de l’autre sur le marché européen.

Le partenariat Maroc – UE et la question du Sahara occidental

Puissance continentale indéniable, le Royaume du Maroc observe depuis deux décennies une politique d’ouverture économique forte, à travers des partenariats avec l’Union Européenne, des mains tendues à ses voisins africains mais aussi par une coopération forte avec des investisseurs étrangers, majoritairement russes et chinois ces dernières années. Ce dynamisme est illustré par la tenue en ce moment même de la conférence sur le réchauffement climatique COP 22 à Marrakech. Lire la suite…

Les rapports de force dans le dossier nucléaire Hinkley Point

22-12-2016 dans Matrices stratégiques

Les rapports de force dans le dossier nucléaire Hinkley PointEn 2013, la France et le Royaume Uni ont convenu d’un accord portant sur la construction de deux réacteurs pressurisés européens (EPR) à Hinkley Point en Angleterre. Ces réacteurs sont des réacteurs dits de troisième génération, basée sur l’optimisation de la fission. Ces réacteurs doivent à terme couvrir 7% des besoins britannique en électricité, et le « 1er béton » du chantier est censé être coulé mi 2019. Or, quatre EPR sont en construction dans le monde, un en France, à Flamanville, un en Finlande et deux en Chine, et aucun de ces projets n’a pour l’heure abouti ; surcoûts, délais, déconvenues industrielles ébranlent la confiance de la branche nucléaire française.
Le lancement d’un nouveau chantier d’EPR à Hinkley Point représente donc un risque véritable pour la survie d’EDF, et de la filière nucléaire française dans son sillage. Ce risque est double, industriel et financier. Lire la suite…

La guerre du bois entre le Canada et les Etats-Unis

13-12-2016 dans Matrices stratégiques

La guerre du bois entre le Canada et les Etats-UnisL’industrie du bois est un sujet d’affrontement qui dépasse le cadre strictement concurrentiel. Dans une lecture au premier degré, elle met aux prises différentes parties prenantes telles que les entreprises, les autorités administratives et les défenseurs de l’environnement. Mais le dessous des cartes révèle d’autres jeux d’acteurs, plus difficiles à déchiffrer et qui peuvent masquer des enjeux d’ordre géoéconomique. Lire la suite…

La stratégie américaine d’exportation de gaz de schiste en Europe et en France

20-11-2016 dans Matrices stratégiques

La stratégie américaine d'exportation du gaz de schiste en Europe et en FranceEn janvier 2015 a lieu en Ecosse un moratoire sur l’exploitation de gaz de schiste : ainsi, alors que la Grande-Bretagne est favorable à l’exploitation de gaz de schiste, l’Ecosse interdit toute exploitation sur son territoire. Malgré cela, en octobre 2016, l’Ecosse devient l’un des premiers importateurs européens de gaz de schiste américain, après la Norvège et le Portugal.
L’entreprise suisse Ineos transforme l’éthane en éthylène, afin de fabriquer du plastique. Ses deux sites principaux de transformation se trouvent à Rafnes en Norvège et à Grangemouth en Ecosse. Les réserves d’éthanes situées en mer, à proximité de ces sites, sont bientôt épuisées. Pour cette raison, le PDG d’Ineos passe un contrat avec ses salariés : il n’y aura pas de licenciement, mais l’entreprise expérimentera l’importation de gaz de schiste américain, afin de renflouer ses réserves de méthane. Ineos conclut donc un accord d’approvisionnement avec le gisement américain Marcellus Shale. Lire la suite…

Carlsen contre Karjakin, New-York 2016 : le jeu d’échecs au cœur de la géopolitique

02-11-2016 dans Matrices stratégiques

Carlsen contre Karjakin, New-York 2016 : le jeu d'échecs au cœur de la géopolitiqueDu 11 au 30 novembre prochain, au Fulton Market (South Street Seaport, New-York), se tiendra le championnat du monde d’échecs 2016. Cette rencontre opposera, dans un match de 12 parties, le champion du monde en titre, le norvégien Magnus Carlsen, à son challenger, le russe Sergueï Karjakin, trois jours seulement après la tenue des élections présidentielles américaines.

Les enjeux sportifs, médiatiques, économiques et géopolitiques de cet événement seront, à bien des égards, considérables. Lire la suite…

La vente du Rafale à l’Inde : un exemple de rapport de force dans le domaine de l’industrie de l’armement

02-09-2016 dans Matrices stratégiques

La vente du Rafale à l'Inde : un exemple de rapport de force dans le domaine de l’industrie de l’armementDassault Aviation a remporté en janvier 2012 l’appel d’offre lancé en 2007 par le gouvernement indien, devant aboutir sur la vente de 126 avions de combat Rafale, dont 108 fabriqués en Inde après transfert de technologie. L’abandon de l’appel d’offre par le gouvernement indien fin juillet 2015 témoigne de l’implication forte des gouvernements russe et britannique qui ont multiplié les interventions pour faire échouer le projet. Lire la suite…

La polémique sur le marché du médicament non-prescrit et la grande distribution

23-08-2016 dans Matrices stratégiques

La polémique sur le marché du médicament non-prescrit et la grande distributionLes rapports conseillant la suppression du monopole des pharmacies d’officine sur la distribution des médicaments à prescription médicale facultative apparaissent de manière fréquente. Uniquement ces dix dernières années au niveau français, il y eut le rapport Attali en 2008, le rapport de l’Institut de Gestion des Finances en 2012 ou l’avis de l’Autorité de la concurrence publié en 2013, tous préconisant la libéralisation des médicaments d’automédication1 en grandes et moyennes surfaces.

Suite au rapport de l’IGF, Arnaud Montebourg alors Ministre du de l’Économie, du Redressement productif et du Numérique, s’est déclaré en faveur de l’ouverture de monopole officinal lors de l’été 2014, idée reprise par son successeur Emmanuel Macron dans son projet de loi « Loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques » au même titre que la déréglementation d’autres professions comme les notaires ou les greffiers. Lire la suite…

Le rapport de force entre les industries spatiales américaines et européennes : l’enjeu de la réforme ITAR

22-06-2016 dans Matrices stratégiques

Le rapport de force entre les industries spatiales américaines et européennesDepuis la fin de la guerre froide, les Etats-Unis sont les leaders dans le domaine spatial suite à l’effondrement de leur principal concurrent ; l’URSS. Soucieux de préserver leurs avantages technologiques, économiques et sécuritaires dans ce domaine vis-à-vis de leurs adversaires et ennemis comme la Chine, les Etats-Unis ont opté pour une stratégie de puissance par le contrôle des normes. Ce contrôle est accusé par ses alliés transatlantiques d’être un outil de politique industrielle protectionniste et qui est, par ailleurs, un outil de compétitivité lié à la dépendance technologique des Etats tiers dans le domaine spatial. La guerre économique entre les industries spatiales américaines et européennes est donc effective, tout comme l’utilisation de cet outil normatif non plus dans un souci sécuritaire mais de puissance industrielle. Lire la suite…

Goldman Sachs, une banque de guerre économique

20-05-2016 dans Matrices stratégiques

Goldman Sachs, une banque de guerre économiqueEn 1999, lorsque la création de l’euro est décidée, la Grèce ne peut adhérer à la monnaie unique car elle ne répond pas aux critères rigoureux énoncés par le traité de Maastricht : dette inférieure à 60% du produit intérieur brut (PIB), déficit budgétaire sous les 3%. Le gouvernement grec, dans sa course à l’euro, décide alors de chercher conseil auprès de la banque Goldman Sachs (GS). L’objectif est clair : trouver des moyens astucieux pour rejoindre la zone euro. Athènes veut surtout dissimuler l’ampleur de ses déficits. L’accord avec GS marque le début d’une coopération entre une banque et un État qui allait progressivement muter en rapport de force économique. Ce rapport de force économique fait intervenir plusieurs acteurs agissant sur des scènes différentes. Les deux principaux sont la banque Goldman Sachs (GS) et les gouvernements grecs qui se sont succédés de 2001 à 2015. Autour de ce pilier, s’en articulent d’autres secondaires, émanant de la sphère politique (certains gouvernements de la zone euro et le Parlement européen), économique (la réserve fédérale des Etats-Unis) et sociale (le Financial Times et le Risk Magazine, Der Spiegel). Ces acteurs vont tous jouer un rôle structurant dans le rapport de force économique opposant la banque GS à l’État grec. Lire la suite…

Guerres économiques et de propagandes : 3 questions à Christian Harbulot

05-04-2016 dans Matrices stratégiques

Guerres économiques et de propagandes : 3 questions à Christian Harbulot• Tandis que la guerre des propagandes est à son paroxysme entre Daesh et ses ennemis, quel regard peut-on poser sur la politique propagandiste française ?

La riposte visible est très défensive et s’adresse avant tout à un public très large. L’objectif de sites comme stopjihadisme est de dénoncer l’action de Daesh afin de briser le mythe que ce groupe terroriste essaie de se forger notamment par le biais de sa propagande sur Internet. Les personnes qui sont susceptibles de tomber sous l’influence de Daesh ne se sentent guère concernées par ce type de mise en garde. Elles cherchent justement à échapper aux discours moralisateurs émanant des autorités en lutte contre leur « porte de sortie ». Les sympathisants de Daesh cherchent avant tout un moyen de s’extraire d’un quotidien sans avenir (pour les personnes qui vivent dans des ghettos) ou sans attrait (pour les convertis en crise existentielle). Leur montrer les crimes contre l’humanité commis par Daesh ne les dissuade pas d’adhérer à sa cause. Lire la suite…

Les limites de la politique africaine de la France

05-04-2016 dans Matrices stratégiques

Les limites de la politique africaine de la FranceDonnées générales

Depuis plus d’un an, l’actualité politique des pays d’Afrique francophone a largement tourné autour de la question des changements de constitutions. Les débats engagés sur ces questions ont connu des vicissitudes  et ont  abouti à une accélération des démarches présidentielles qui ont à leur tour enclenché une opposition farouche d’une proportion assez large des populations. Cette opposition est portée par des partis et associations diverses. Loin d’être anodine, la séquence revêt une importance capitale car elle porte en elle les fondements des enjeux stratégiques de l’Afrique de demain et du positionnement des partenaires traditionnels de l’Afrique francophone. Lire la suite…

Renouvellement de la flotte sous-marine australienne : la compétition est-elle biaisée ?

29-03-2016 dans Matrices stratégiques

Renouvellement de la flotte sous-marine australienne : la compétition est-elle biaisée?Investir dans les sous-marins : une tendance globale

En 2009, dans le livre blanc de la défense du gouvernement australien, est annoncée la construction d’une nouvelle classe de submersibles. Il est question d’en faire construire 12 dans les chantiers navals du sud de l’Australie. L’objectif est d’arrêter un design et de pouvoir mettre à flot le premier sous-marin pour 2025. Ce contrat, estimé entre 20 et 30 milliards de dollars est le plus important au monde sans le domaine des sous-marins et sera structurant pour les prochaines décennies à venir. Depuis la fin des années 90, la marine australienne renouvelle ses moyens avec le programme de frégate Anzac (construit sur place) et le programme de navire d’assaut amphibie classe Canberra (construit par Nanvantia et BAE systems). Il devrait y avoir entre 6 et 12 nouveaux sous-marins.
Ces submersibles doivent faire plus de 4000 tonnes et le futur constructeur doit respecter cinq critères prioritaires : des performances permettant des missions océaniques, une industrialisation en Australie, le maintien de la mise en condition opérationnelle (MCO) au-delà de 2040, l’intégration d’un système de management de combat (CMS) américain et la signature d’un accord de gouvernement à gouvernement. Les premières offres des industriels ont déjà été remises au gouvernement australien. La remise d’une seconde offre (offre engageante) est attendue fin novembre, la décision sera prise à la fin du premier trimestre 2016. Ces sous-marins remplaceront la flotte de Collins, fabriquée par les Suédois de Kockums et entrée en service, après des difficultés de mise au point, à partir de 1996. Lire la suite…