La stratégie maritime de Singapour

19-07-2017 dans Matrices stratégiques

La stratégie maritime de SingapourDepuis son indépendance en 1965, Singapour est devenu un modèle de réussite économique dans un environnement géopolitique complexe. La figure de Lee Kuan-Yew, Premier Ministre lors de l’indépendance politique, et fondateur de la principale formation politique le People’s Action Party (PAP). D’une superficie actuelle de 710km², la cité-État s’identifie depuis son indépendance à son commerce maritime. L’histoire de l’île est liée intrinsèquement à sa fonction d’interface maritime entre l’Occident et l’Orient. En 1819, les Britanniques établirent un comptoir à Singapour afin de concurrencer le comptoir néerlandais présent à Malacca. L’activité portuaire, et de facto le commerce maritime a toujours été central pour l’île, et son développement. Son positionnement à l’entrée du détroit de Malacca confère à Singapour un avantage stratégique certain. En 2012, Le détroit de Malacca concentre à lui seul 20% du trafic mondial conteneurisé.

D’un PIB par habitant de 516,25 $, en 1965, le pays est passé à un PIB par habitant de 52 288,25 $ en 2015. L’industrie maritime est l’un des piliers de l’économie singapourienne. Son port est l’un des plus actif au monde. Le port de Singapour a reçu le titre de « meilleur port de mer en Asie » pour la 28ème fois en 2016 par Asian Freight and Supply Chain et le prix du « meilleur opérateur portuaire » par Llyold’s pour le 26ème année consécutive.

La part de Singapour dans le commerce maritime est importante. 2ème port mondial en terme de trafic de conteneurs avec 30,9 millions d’EVP. Le secteur maritime représente 7% du PIB singapourien. Plus de 133 000 navires ont fait escale dans le port de Singapour. La part des hydrocarbures transitant à Singapour est aussi majeure avec 45,7 Millions de pétrole brut, et 102,4 Millions de produits pétroliers. Le pays est une plaque tournante du raffinage et de la pétrochimie en Asie, assurant l’acheminement de cette ressource vers les pays de l’Asie du Sud-Est, et vers la Chine, dont les besoins deviennent de plus en plus importants. Ainsi Singapour est un des ports les plus attractifs du monde. Singapour développe son secteur de l’économie maritime pour qu’il devienne le vecteur de puissance du pays dans la région et dans le monde.

Afin de présenter la stratégie d’accroissement de puissance de Singapour par son commerce maritime, la première partie du rapport présente, après une brève perspective historique, l’organisation, autant en termes politique et économique, des moyens et des liens développés par Singapour pour assurer son rôle d’interface mondiale. Dans la deuxième partie, nous analysons son rôle d’interface, et ses rapports avec les autres pays d’Asie du Sud-Est, entre l’Occident et l’Orient, et la concurrence internationale du fret maritime auquel est soumis le port de Singapour. Dans la troisième partie, il s’agit de déceler à travers les investissements effectués par Singapour et ses plans de développement, les leviers de puissance en cours de création afin de maintenir Singapour comme acteur de référence dans le commerce maritime mondial.

TÉLÉCHARGER L’ÉTUDE