Géoéconomie de la Serbie : bilan et perspectives

09-07-2014 dans Matrices stratégiques

geoeconomie-serbieLa Serbie a officiellement obtenu son statut de candidat à l’entrée dans l’Union Européenne le 2 mars 2012. Cette décision du Conseil Européen vient récompenser Belgrade pour les efforts de réconciliation accomplis pour mettre un terme à la décennie des guerres d’ex-Yougoslavie. Au-delà du geste politique, l’intégration européenne est souvent considérée en économie – pour les anciens pays de l’Est – comme l’aboutissement du processus de transition du communisme au capitalisme (passage d’une économie centralisée, planifiée, à une économie de marché). Les retards qu’enregistre la Serbie tant dans son processus d’intégration européen que dans sa transition économique laissent néanmoins songeur. Les guerres des années 1990 ont en effet eu un effet dévastateur sur l’économie serbe. Le démantèlement de la Yougoslavie ainsi que les embargos ont eu raison de la transition économique engagée après la mort de Josip Broz Tito. Lors des bombardements du printemps 1999, 62% des infrastructures de transport sont endommagées, et 80% des capacités de raffinage sont détruites. L’inflation a poussé les populations à avoir massivement recours au marché noir dans une atmosphère où la contrebande faisait légion. L’oligarchie en place profitait du vide étatique pour s’enrichir, dans une Serbie isolée de la scène internationale.

Lire la suite…

Edito : United Against Nuclear Iran : Une arme informationnelle pour la conquête du marché iranien ?

02-05-2014 dans Edito,Matrices stratégiques

UANIAu lendemain du voyage de prospection en Iran organisé par le MEDEF et auquel ont participé plus d’une centaine d’entreprises françaises, l’organisation United Against Nuclear Iran a lancé une campagne de dénonciations et de menaces à l’encontre des principales entreprises ayant participé à ce voyage ( France Campaign ). Cette campagne est une attaque informationnelle, assumée par l’ONG, visant à empêcher toute implantation ou prospection d’entreprise étrangère en Iran dans le but affiché du respect des sanctions internationales imposées à l’Iran. Cependant, à l’heure où l’Iran multiplie les signes de bonne volonté et de coopération à l’égard de la communauté internationale, il convient de décrypter les objectifs réels de cette organisation et son rôle dans la conquête du marché iranien.

Lire la suite…

La conquête du marché aéroportuaire au Brésil

16-04-2014 dans Matrices stratégiques

aeroports_bresilL'intelligence économique appliquée aux grands projets d’infrastructures.

L'un des plus influents pays d'Amérique latine, le Brésil est considéré comme un géant économique. Appartenant au groupe des puissances économiques émergentes (nations BRICS) avec la Russie, l'Inde, la Chine et l'Afrique du Sud, le Brésil a démontré de nombreux progrès pour sortir des millions de ses habitants de la pauvreté.

Télécharger l'étude réalisée par des étudiants de la formation pro de l'EGE : La conquête du marché aéroportuaire au Brésil

 

Lire la suite…

La domination sud-coréenne sur le marché du GNL

PHO00036824La Corée du Sud, 15ème économie mondiale (Source : Trésor), est le second importateur mondial de GNL (gaz naturel liquéfié) (49.7 milliards m3 en 2012, soit 15% des importations mondiales) derrière le Japon (118.8) (Source : BP).  Bien que le pays soit dénué de ressources gazières, les entreprises sud-coréennes comptent parmi les acteurs incontournables sur le marché mondial du GNL. Devant ce constat, il est intéressant de se pencher sur les enjeux et perspectives de la stratégie de Séoul.

Lire la suite…

Etude stratégique sur le Baclofène

BaclofeneLe Baclofène est un traitement contre l’alcoolisme qui, depuis 2008, connaît de nombreuses controverses sur son efficacité. Alors que d’importantes associations telles qu’AUBES et RESAB soutiennent le médicament depuis le début, utilisant la presse, internet et les réseaux sociaux pour une intense campagne de lobbying pro-baclofène, la position des acteurs étatiques semble, pour l’instant, plus hésitante. Favorables à une autorisation de mise sur le marché, encore aujourd’hui refusée au médicament, les autorités publiques requièrent tout de même plus d’études scientifiques pour rendre un avis définitif. Le Baclofène subit également une forte concurrence ; six autres laboratoires pharmaceutiques commercialisent des traitements contre l’alcool.
Lire la suite…

Vers des guerres d’indépendance économique ?

24-03-2014 dans Matrices stratégiques

guerres-independances-economiquesLa guerre peut recouvrir, selon les époques et les grilles d’analyse, des acceptions variées, en termes de concepts comme de réalités. Ainsi, à l’aune d’un critère quantitatif fréquemment énoncé, est qualifiée de majeure une guerre causant plus de 1 000 morts par an.
La France serait alors en voie de remporter pour sa population une guerre très significative : après un pic de mortalité routière sur son territoire atteint en 1972 avec 16 545 victimes, 3 653 décès ont été dénombrés en 2012. Et cette tendance à la diminution de la mortalité devrait heureusement s’être poursuivie en 2013. Par comparaison, selon l’OCDE, le nombre de morts sur les routes s’est élevé à 38 000 personnes en 2011 sur le territoire de la Fédération de Russie, pour une population représentant le double de celle de la France.

Lire la suite…

Edito : L’évolution de la nature stratégique des entreprises

01-03-2014 dans Edito,Matrices stratégiques

strategies-entreprisesLa définition d’une entreprise stratégique n’est pas un exercice facile au niveau national comme au niveau local. Plusieurs notions se télescopent : la sécurité, l’attractivité, l’intérêt national, les intérêts très variés et contrastés des territoires. La mondialisation est passée par là mais aussi l’émergence de nouvelles problématiques liées à la particularité des économies émergentes centrées avant tout sur la conquête des marchés extérieurs. Cette question délicate du sens à donner à l’adjectif « stratégique » ne se résume plus à l’accord des représentants de l’administration sur le contenu d’une liste mais plutôt sur leur capacité à s’entendre sur une grille de lecture commune. Le besoin de cerner clairement la hiérarchie des enjeux et des priorités se fait d’autant plus sentir aujourd’hui lors des réunions organisées par les préfets dans les départements et les régions. La base de réflexion des fonctionnaires repose très largement sur la liste élaborée par les services spécialisés qui sont chargés de la protection du patrimoine. Leurs critères de choix correspondent à la grille de lecture que l’administration a élaborée à partir du XXe siècle pour faire face aux ingérences étrangères qui menaçaient les secrets de notre industrie de défense. Cette perception des risques a évolué en fonction de la nature du contexte conflictuel, de sa durée et de la typologie des ennemis comme des adversaires potentiels. Il est indéniable que les mesures prises contre l’Allemagne nazie marquèrent moins les esprits que la lutte contre l’espionnage industriel et le pillage technologique développé par l’URSS et les pays du pacte de Varsovie.

Lire la suite…

Les enjeux énergétiques en Antarctique

14-02-2014 dans Matrices stratégiques

energie-antarctiqueDe récentes études ont montré que l'Antarctique regorge de formidables ressources en hydrocarbures. L'étude Lown Institute estime à 203 milliards de barils de pétrole  les réserves de la région. Au vue de la raréfaction des hydrocarbures sur la planète et de l'augmentation constante des prix, on peut se demander quels sont les enjeux énergétiques émergents dans cette région du monde ?

Lire la suite…

L’ouverture de la politique spatiale brésilienne

04-02-2014 dans Matrices stratégiques

bresil-espaceVoilà déjà plus de dix ans que l’explosion d’une fusée spatiale sur la base d’Alcantara, ôtant au passage la vie à 21 ingénieurs et techniciens, a donné un coup de frein aux ambitions de puissance spatiale brésilienne. À l’époque, le lancement du prototype VLS (Véhicule Lanceur de Satellites) constituait un enjeu particulièrement stratégique au sens où il aurait fait du Brésil le seul pays d’Amérique Latine en mesure de mettre des satellites en orbite avec une technologie nationale.
L’immensité du territoire brésilien et son potentiel en ressources naturelles rendent nécessaire une gestion et une exploitation optimales de l’espace. La souveraineté et l’autonomie du pays dépendent en grande partie de sa capacité de développement technologique. À ce titre, la technologie spatiale tient une place à part entière dans la stratégie de puissance brésilienne dans la mesure où elle contribue au développement général, scientifique et technique du pays et donc à sa croissance.

Lire la suite…

Le développement du secteur aérien intérieur en Chine

24-01-2014 dans Matrices stratégiques

aeronautique-chineDès la fin des années 1970, l’Etat chinois a souhaité développer le secteur aérien, avec l’entrée en vigueur de la réforme économique. La stratégie a consisté en l’ouverture des marchés, favorisant l’arrivée de nouvelles compagnies aériennes. C’est ainsi qu’en 1993 la Chine recensait 41 compagnies aériennes, mais dont les plus petites d’entre elles n’ont pu se maintenir économiquement. Dès lors, à la fin des années 90, le choix de former trois grands groupes de compagnies aériennes (Air China, China Southern Airlines, China Eastern Airlines) a été décidé sous l’égide de la CAAC (Civil Aviation Administration of China), équivalent de la DGAC, chargée de réglementer le transport aérien, afin de consolider son industrie. Ces trois compagnies bénéficient de droits particuliers afin d’assurer leur positionnement sur le marché chinois, tels que l’autorisation d’acheter ou de louer des appareils ou équipements (après accord de la  CAAC) ; le droit d’emprunter des capitaux sur le territoire national ou à l’étranger ; la liberté de désigner les managers sur des postes clés (sauf le PDG et DG) et de pratiquer une tarification libre en respectant un tarif de base moyen.

Lire la suite…

Les enjeux stratégiques autour du Niobium

13-01-2014 dans Matrices stratégiques

Les enjeux stratégiques autour du NiobiumLe Niobium est un métal rare, principalement utilisé dans la sidérurgie afin de créer des alliages bénéficiant des caractéristiques du Niobium (caractéristiques détaillées ci-après). On le trouve naturellement sous plusieurs concentrations, qui détermineront les applications industrielles dont il fera l'objet.
Certaines propriétés intrinsèques du Niobium en font une ressource très intéressante pour quelques secteurs industriels de pointe (résistance aux très hautes températures, résistance à la corrosion, supraconductivité…).

Lire la suite…

South Stream : quels enjeux pour la Serbie ?

11-12-2013 dans Matrices stratégiques

south stream, un réseau contournant l'ukraineLe 25 janvier 2008, sur un fond de crise économique et de crise politique avec le Kosovo, la Serbie et la Russie signent ensemble un accord intergouvernemental majeur : un partenariat entre l’entreprise nationale du gaz serbe Srbijagas, alors en pleine privatisation, et le géant Gazprom, est scellé. Partenariat ô combien stratégique lorsque l’on se penche sur la crise du gaz qui a eu lieu à peine un an plus tôt en Ukraine, qui a frigorifié la Serbie et qui a de nouveau soulevé le problème de la diversification des voies de transit de l’énergie en Europe. Afin de disqualifier l’Ukraine de l’échiquier gazier en Europe, le choix de la Serbie par la Russie est loin d’être un hasard : l’amitié entre les deux pays, et bien plus encore, entre les deux peuples, est séculaire (1). Après la rupture du rapprochement effectué entre les Etats-Unis et la Serbie après la guerre, cette dernière s’est de nouveau dirigée vers le « frère russe », et l’année 2013 semble être un millésime pour leurs relations bilatérales : alliance militaire signée en début d’année, adhésion de la Serbie à l’organisation du traité de sécurité collective en tant qu’Etat observateur, injection de millions de dollars dans l’économie serbe par la Russie…

Lire la suite…

Le financement de la criminalité et du terrorisme au Sahel

25-11-2013 dans Matrices stratégiques

Sahel-terrorismeTrafic de cigarettes en direction de l’Europe, prise d’otages massive sur le site gazier d’In-Anemas dans le Sud-est algérien, derrière ces deux modes d’actions différents, un seul homme : Mokhtar Belmokthar alias «Mister Marlboro». Est-ce le trafic qui permet de financer l’action terroriste ? Ou est-ce le terrorisme qui favorise le trafic sans risque dans la région ? À qui le crime profite dans « l’océan sahélien (1) » ?
Reliant la côte mauritanienne à la côte soudanaise, la bande sahélienne traverse 8 pays (Sénégal, Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Nigeria, Tchad et Soudan) tout en  y mêlant 3 autres (Maroc, Algérie et Libye). L’étude suivante portera exclusivement sur la zone ouest du Sahel.
L’hypothèse d’une collusion de circonstance entre bandes criminelles et groupes terroristes semble se vérifier. Les uns acheminent et revendent sous la protection des autres en contrepartie d’un financement discret et indirect mais néanmoins important de leurs actions.

Lire la suite…

L’utilisation stratégique des programmes d’aide alimentaire internationale par les Etats-Unis

21-11-2013 dans Matrices stratégiques

programme-alimentaire_etats-unisLes Etats-Unis sont le principal acteur de l’aide alimentaire internationale : en 2012, ils ont apporté 1,46 milliard de dollars au World Food Program, soit près de 4 fois la contribution européenne1. Les antécédents de l’actuelle présidente du WFP sont révélateurs des enjeux qui sous-tendent cette prépondérance: Ertharin Cousin, américaine, a travaillé pour deux importantes entreprises agro-alimentaires aux USA avant d’entrer dans l’administration Clinton, puis Obama2.
L’organisme qui s’occupe de la mise en œuvre de l’aide extérieure des Etats-Unis, directe ou via ses participations aux programmes internationaux, s’appelle l’USAid (US Agency for International Development). Localisé à Washington, il travaille en lien direct avec le Département des Affaires Etrangères et doit rendre des comptes au Congrès. Plusieurs fois menacée de fermeture, l’agence doit justifier son existence par la profitabilité de son action, ce dont elle fait publiquement preuve, dévoilant les retours sur investissement attendus par les Etats-Unis de leur assistance3.
Dans ce contexte, la question est de savoir comment les Etats-Unis utilisent l’aide alimentaire internationale pour satisfaire leurs intérêts économiques et, plus encore, politiques ?

Lire la suite…

La grande distribution au Brésil

19-11-2013 dans Matrices stratégiques

grande-distribution-bresil.svgLe mois de septembre a vu accéder Roberto Azevêdo, négociateur brésilien pendant le cycle de Doha, au poste de directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), confirmant le poids que prend cette nation émergée dans les échanges internationaux.
La population brésilienne est de plus en plus nombreuse et accède à des biens de grande consommation, dont la demande est en constante accélération, faisant du Brésil le pays le plus attractif depuis deux ans pour la grande distribution. Cette situation est renforcée par des prévisions de croissance largement positives pour 2013. (3.3%) Ces caractéristiques font de ce pays le troisième marché mondial dans le secteur de la distribution alimentaire et donc le terrain d’âpres affrontements. C’est un marché à haute portée stratégique, dont les enjeux sont d’autant plus lourds que les chiffres d’affaires des chaînes de distribution du « vieux continent » ont tendance à reculer. (Baisse des ventes de Carrefour de 3.2% en 2012 en Europe) c’est grâce à l’Amérique Latine et surtout au Brésil que les distributeurs sont dans le positif.

Lire la suite…

Les relations Russie-Biélorussie – l’affaire Uralkali

04-11-2013 dans Matrices stratégiques

Belarus-Russia« La Russie nous [la Biélorussie] traite comme ses vassaux. Nous sommes une nation gouvernée de facto par la Russie dans les secteurs clés » (1). Mais plus encore qu’à un gouvernement de facto, c’est à l’absorption que la Russie aspire. Elle partage avec la Biélorussie une langue, une ethnie, une histoire, une religion et les deux nations sont intimement liées tant sur le versant politique que sur le versant économique. Assénée régulièrement par le Président russe V. Poutine mais aussi par son homologue A. Loukachenko, la fusion politique des deux Etats, « possible [et] désirable » (2), était encore récemment envisagée dans un contexte de crise économique majeure en Biélorussie et concomitamment à la vente d’une partie stratégique de son industrie en échange de moyens de financement. Avec l’affaire Uralkali – dont les tenants et les aboutissants ne sont pas entièrement démêlés – s’envolent déjà les illusions des plus crédules mais nous verrons à quel point, au contraire, elle est symptomatique d’une relation en dents de scie qui, depuis l’arrivée au pouvoir de V. Poutine, prend la tournure d’un mariage forcé sans réelle stratégie de long terme.

Lire la suite…

Les risques d’échec économique de la France au Mali

19-09-2013 dans Matrices stratégiques

MALI-FRANCE-FLAG-RIFLELa victoire militaire de l’armée française au Mali contre les groupes terroristes islamiques est incontestable. Le gouvernement français fait même un  étrange profil bas sur certains de ses aspects comme la destruction d’une colonne de 900 ennemis par des moyens aériens. Ce genre de succès est relégué au rang de la rumeur comme s’il fallait ménager psychologiquement les minorités agissantes qui soutiennent leur combat dans certaines cités de banlieue. En revanche, l’inévitable bataille commerciale de la reconstruction qui suit une guerre est désormais un enjeu de puissance comme un notre.

Lire la suite…

La situation économique de la Russie : pourquoi la Russie a-t-elle échoué là où la Chine a réussi ?

02-05-2013 dans Matrices stratégiques

Russie_ChineDans le cadre de ce mémoire, nous nous sommes intéressés à l’étude de la situation actuelle de la Russie et nous avons essayé de comprendre comment s’est opérée la transition de de sa forme d’état communiste vers le capitalisme à partir de la chute de l’URSS.
Afin d’apprécier les choix stratégiques de la Fédération de Russie, nous avons choisi de les mettre en parallèle avec ceux de la Chine à la même époque dont l’évolution a été spectaculaire depuis la fin de la seconde guerre mondiale. Nous avons ainsi tenté de déceler les points de convergence et de divergence dans la manière dont ces deux pays ont géré leur transition.

Lire la suite…

La stratégie américaine dans l’économie de la connaissance

24-04-2013 dans Matrices stratégiques

arbre_connaissanceLa recherche des dates clés de la stratégie américaine dans l’économie de la connaissance montre une mise en place progressive d’un ensemble d’acteurs hétérogènes en réseau avec des interactions fortes orientées vers la production et la diffusion massive de connaissance. Dès la seconde guerre mondiale, les Américains se sont en effet attachés à produire des connaissances flexibles et transposables pour lutter contre la propagande soviétique.
La puissance américaine s’est ensuite efforcée de consolider ses capacités nationales de production et d’échange de savoir à travers la promotion de la recherche, des dépôts de brevets et des liens entreprises-universités2. Très rapidement, cet arsenal réglementaire et fiscal a encouragé la formation de clusters régionaux puissants (gouvernement-universités-entreprises) qui se distinguent par une forte compétitivité au regard de leur vitesse d’exécution, de la rapidité de leurs échanges et de leur forte collaboration3 . Cette structuration est facilitée par la politique du gouvernement Clinton (et le National Information Infrastructure program [NII] de 1993) dont la démarche se traduit en véritable catalyseur de l’innovation technologique, de l’investissement privé, de la protection de la propriété intellectuelle, de l’accès à l’information, ou encore de l’informatisation de l’administration.

Lire la suite…

Le nouvel ordre du monde arabe

04-04-2013 dans Matrices stratégiques

nouvel-ordre-monde-arabeEst-il vrai que personne n’a rien vu venir ? Que la vague de contestation populaire sans précèdent, qui naquit en Tunisie pour se propager comme une flamme dans le monde arabe donnant lieu à des soulèvements populaires tout aussi spectaculaires, n’était pas prévisible. ? Ces révoltes, provoquant la chute de régimes qui ont tétanisé leur peuple durant des décennies, changeant irrémédiablement les paramètres de la géopolitique mondiale, rendrait il caduque l’équation qui interdisait à plus de 300 millions d’arabes de croire à la démocratie ?

Lire la suite…

Related Posts with Thumbnails