Quels sont les impacts de la société de l’information sur les rapports de force économiques ?

impact societe information sur les rapports de forceQuelque soit l’endroit où nous sommes sur la planète, nous tendons à avoir accès aux même informations, aux même médias, aux même outils. Ce qui est appelé société de l’information peut être défini comme un environnement dans lequel les nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) permettent la production, la transmission et le stockage d’informations dématérialisées. Son émergence au début des années 90, notamment grâce à internet a changé le rapport des individus à l’information.
Lire la suite…

Attaques informationnelles visant DHL

A l’issue de deux décennies de rachats et de prises de participations tous azimuts, le secteur de l’express en Europe semble être sur le point de se stabiliser. La structure devient, à chaque étape, un peu plus oligopolistique.
Toutefois, il serait réducteur d’appréhender le marché de l’express par la seule lunette des entreprises présentes sur le marché. Les activités liées à l’express étant fondées en majeure partie sur la main-d’œuvre, d’autres acteurs doivent être considérés afin d’avoir la vision la plus exhaustive possible d’un marché consolidé et fortement concurrentiel, où chaque aspérité peut avoir des conséquences insoupçonnées.
Lire la suite…

Russie : une opposition sous influence

Russie : une opposition sous influenceAu terme de l’élection présidentielle russe du 4 mars 2012, Vladimir Poutine a été élu dès le premier tour avec 63% des suffrages exprimés, devançant le premier de ses quatre concurrents, Guennadi Ziouganov (Parti Communiste) de 46 points.

L’édition 2012 du suffrage suprême de la Fédération de Russie a connu un fort retentissement dans les médias du monde entier, du fait du renouveau entamé par le pays et, aussi, de manifestations inédites en Russie dénonçant l’honnêteté du parti au pouvoir, celui du candidat Poutine. Le fait que ce dernier ait déjà effectué deux mandats présidentiels dans le passé ajoutant à la lassitude des opposants russes et de leurs soutiens à l’extérieur.

Lire la suite…

La pratique des firmes américaines en matière d’offsets

La pratique américaine de joindre aux contrats internationaux des offsets (compensations industrielles) est contrastée : malgré des restrictions très sévères en matière de transferts de technologies, le secteur de la défense en est coutumier. Des failles dans leur mise en œuvre sont cependant identifiables, tel le coût pour les USA de leur influence en Europe ou leur incapacité légale à opérer de véritables transferts technologiques. En revanche, si la loi américaine interdit les offsets directs dans le domaine civil, les entreprises sont laissées libres d’en conclure de façon indirecte : par le moyen de joint-ventures, d’échanges de matières premières ou de produits finis, ou encore de troc pur et simple (le « barter »). Le secteur de la défense, très offensif, demeure donc { la merci des lois fédérales et de l’opinion publique, alors que le secteur civil suit une politique d’offsets au cas par cas, qui dans certains cas peut manquer de longueur de vue stratégique.

Télécharger l'étude : La pratique des firmes américaines en matière d'offsets

Lire la suite…

Les pratiques d’offset et les grands groupes français

Cette étude est le fruit du travail de sept étudiants de l’École de Guerre Économique. Elle a été réalisée dans le cadre de l’exercice final du Master, afin d’apporter un éclairage sur les failles de la pratique française des contrats offset. Ce travail collaboratif a pour objectif de proposer des recommandations à nos firmes afin de garder une longueur d’avance dans le cadre une politique offensive internationale.

Dans un contexte de mondialisation exacerbée, les groupes industriels des pays développés cherchent à acquérir et à garder un avantage compétitif à travers la conquête de nouveaux marchés. La compensation industrielle sous sa forme offset est un moyen de conserver l’influence sur certaines zones ou d’en pénétrer de nouvelles, avides de hautes technologies et soucieuses donc de combler leur fracture technologique. L’absence de cette pratique conduit à une perte récurrente de parts de marchés et empêche les firmes de rentabiliser leur technologie souvent coûteuse.

Lire la suite…

L’approche offsets des grands groupes industriels britanniques

The aim of the study is to analyze how the UK’s biggest industrial groups – defense and aerospace sector – are using the offset techniques as a method to stay competitive on the international market. In order to illustrate our view, two companies have been chosen: BAE Systems, one of the world leaders in the defense sector, and Rolls-Royce plc, the second biggest manufacturer of aircraft engines. The study is focusing on 4 representative examples on how offsets are dealt in contracts: Saudi Arabia, South Africa, India, and the United-States. These companies are supported by the United-Kingdom by applying their official offset policy, inward and outward, with the help of the matching institutions. The main clients are foreign Governments. Nowadays, those Governments almost all have an offset policy. Thus the primary value of a contract has to be balanced by direct or indirect investments, or by any other forms of local investments from the supplier. The offset obligations, becoming more and more important, the companies have to be innovative in their way to involve their sub-contractors. The offsets are also a way to create business opportunities to reach their strategic international goals on a long term basis. From this analysis, recommendations are made on how the French companies can be inspired by the British companies in order to reinforce their international positions.

Télécharger l'étude : L'approche offsets des grands groupes industriels britanniques

Comment la France peut-elle rester compétitive sur le marché mondial dans le domaine des offsets ?

24-06-2011 dans Actualité,Infolabo

Bien qu’ils soient prohibés au niveau européen, les offsets sont devenus une pratique courante dans les transactions internationales. La défense est devenue leur domaine de prédilection en particulier pour les contrats d’armement qui bénéficient d’une exception. S’ils sont interdits dans le domaine civil, des cas concrets d’offsets continuent d’exister, notamment dans les secteurs de l’énergie et du transport. L’Union européenne tend à réduire la possibilité d’y avoir recours dans les transactions intracommunautaires, mais ils sont toujours utilisés dans le commerce avec les Etats tiers. Le couple franco-allemand est devenu le moteur de la nouvelle politique européenne de réduction des offsets. Au sein des institutions le débat s’accélère et l’UE tend à clarifier les règles régissant ces pratiques afin que les Etats et les industriels puissent évaluer leur marge de manœuvre. Dans cette optique, la France doit mettre tout en œuvre afin de rester compétitive sur un marché sensible.

Télécharger l'étude : Comment la France peut-elle  rester compétitive sur le marché mondial dans le domaine des offsets ?

Lire la suite…

Au-delà du combat : Anticiper les nouvelles menaces

11-02-2010 dans Infolabo
« Le conflit sera gagné par l’adhésion de la population, non par la destruction de l’ennemi. » Cette redéfinition des buts de guerre en Afghanistan par le général McChrystal, commandant la force de l’OTAN, marque un tournant majeur dans la guerre contre insurrectionnelle, en ce qu’elle sous-tend l’impuissance des armées occidentales à vaincre un ennemi inférieur en nombre et dépourvu de toute technologie. Si cette forme de renoncement réaliste affectera durablement la puissance militaire et politique des nations occidentales dans le présent siècle, consacrant de nouveaux pôles d’équilibres géopolitiques, les Européens comme les Américains disposent cependant d’outils nouveaux afin de comprendre les conflits asymétriques et anticiper les crises. Les services de renseignements publics comme les agences d’intelligence privées doivent désormais être considérés comme le vecteur le plus discret et le plus efficace d’influence politique.
 
 

Quelle stratégie de puissance pour le Pakistan ?

24-03-2007 dans Infolabo

Dans sa quête de puissance, le Pakistan de Musharraf a réussi à stabiliser ses soutiens internationaux en basculant du côté américain après le 11 septembre. Cependant, les Pakistanais ne se font plus guère d’illusions sur les intentions américaines à leur égard, et leurs espoirs sont déjà déçus autant sur une hypothétique annulation de la dette extérieure que sur une résolution en leur faveur du conflit au Cachemire. De ce fait, la situation interne du pays devient très préoccupante. L’anti-américanisme galopant, l’accroissement de la pauvreté, le retour à l’insurrection du Baloutchistan, la « talibanisation » progressive des zones tribales et l’impossible démilitarisation du régime mettent en péril le soutien américain et viennent perturber la capacité du Pakistan à mettre en place une stratégie de puissance à long terme.

Lire le fichier PDF
Lire la suite…

L’Australie a-t-elle une stratégie de puissance ?

25-02-2007 dans Infolabo

Pour satisfaire ses ambitions, Canberra a revu sa politique de défense et souhaite maintenant s'intégrer à l'Asie en s'en donnant les moyens. Mais l'Australie a-t-elle véritablement les capacités à la hauteur de ses ambitions d'influence ? Sa population encore faible, ses capacités militaires limitées, sa crédibilité contestée en Océanie et sa dépendance vis à vis des Etats-Unis n’en font encore qu’une puissance régionale contestée. Bien qu’elle cherche à faire de l’originalité de sa situation sur la scène internationale, de ses ressources considérables et de son essor économique et technique des atouts, sa marge de manœuvre est sans doute plus réduite qu’elle veut bien se l’avouer.

Lire le fichier PDF

Lire la suite…

La recherche de puissance du Brésil

20-02-2007 dans Infolabo

Le Brésil est devenu aujourd’hui un acteur incontournable de ce que l’on appelle les « nouvelles puissances mondiales ». Afin de comprendre comment le Brésil réussi aujourd’hui à s’imposer que ce soit sur le plan régional ou international, il faut revenir sur les clés de l’histoire de ce pays et comprendre pourquoi et comment un pays s’étalant sur pratiquement la moitié de l’Amérique du sud, possédant de nombreuses ressources, n’a jamais réussi à s’imposer avant le début du XXIème siècle. Coincé entre ses contradictions internes (40 millions de pauvres, une criminalité endémique insoluble, des disparités importantes entre les territoires) et ses velléités de devenir une puissance régionale de premier plan, le Brésil de Lula doit relever trois défis majeurs : maîtriser sa situation intérieure, être un leader régional accepté et acquérir une notoriété mondiale soutenue.

Lire le fichier PDF Lire la suite…

L’absence de stratégie de puissance des pays arabes

27-01-2007 dans Infolabo

A l’heure où des pays du tiers monde émergent en tant que nouvelles puissances et concurrencent ainsi les pays occidentaux, les pays arabes, comme toujours, ne sont pas au rendez-vous. Maintes raisons peuvent être évoquées afin de justifier cette absence sur la scène internationale : ingérence étrangère dans la région, perception de la puissance qui est autre, problèmes économiques et politiques… Cette liste non exhaustive dépeint un tableau noir de la situation des pays arabes, mais il existe tout de même quelques ingrédients qui, s’ils sont utilisés à bon escient peuvent un jour laissent présager d’une possible émergence de stratégie de puissance.

Lire le fichier PDF
Lire la suite…

Les relations contradictoires entre la Chine et le Japon

21-01-2007 dans Infolabo

La relation Chine-Japon est emblématique de la dialectique allié-adversaire décrite par Christian Harbulot dans son ouvrage intitulé La main invisible des puissances. Opposées géopolitiquement parlant, ces deux nations sont dépendantes d’un point de vue économique. Ainsi, alors que les relations diplomatiques entre la Chine et le Japon ne cessent de se dégrader, leurs relations économiques, paradoxalement, n’ont jamais paru aussi florissantes. En effet, malgré des relations politiques houleuses, les deux pays sont progressivement devenus au cours de ces dernières années économiquement interdépendants : en croissance constante depuis sept ans, leurs échanges commerciaux ont dépassé les 185 milliards de dollars US en 2005, hissant la Chine au rang de premier partenaire commercial du Japon (plus de 20% de son commerce global) et le Japon au rang de premier fournisseur de la Chine (15% de ses importations).
Lire la suite…

Les failles du système de régulation de l’économie de marché

16-01-2007 dans Infolabo

L’intégration des pays émergents dans l’économie mondiale a profondément modifié la division des tâches au niveau international. La répartition des activités entre les différentes zones géographiques s’en est trouvée bouleversée et le processus de restructuration de l’économie mondiale accéléré. Leur adhésion à l’OMC, en échange de l’ouverture de leur marché, a mis à mal l’industrie des pays riches, déjà en recul depuis plusieurs décennies. A l’inverse, en conséquence de la forte de demande des économies émergeantes pour alimenter la croissance, les pays spécialisés dans les produits de base et les pays exportateurs de matières premières ont vu leurs revenus augmenter de façon considérable et leur situation s’améliorer. Lire la suite…

L’Inde : Puissance rayonnante

09-01-2007 dans Infolabo

Dans la série des dossiers sur les stratégies de puissance appliquées à travers la planète, voici un dossier sur "L'Inde : Puissance rayonnante". L’Inde et la Chine sont souvent décrites comme les super puissances du XXIème siècle. La lente croissance indienne en comparaison des dragons asiatiques, lui vaudra le qualificatif d’ « éléphant ». » Au premier trimestre 2006, l’Inde affichait pourtant un taux de croissance de 9,6% par rapport au premier trimestre 2005, et le FMI prévoit pour 2007 une croissance du PIB de 7,3%. Les yeux rivés sur ces chiffres, les médias occidentaux semblent découvrir le géant indien toujours sur les mêmes psalmodies : “plus grande démocratie du monde”, contraste entre industries de pointe et pauvreté extrême, “Bollywood” et les charmeurs de serpents… Mais l’Inde est un pays complexe où modernité et tradition coexistent. La culture millénaire indienne est le ciment fondamental de la force indienne et de la fascination qui en découle.

Lire le fichier PDF : L'Inde : Puissance rayonnante

Lire la suite…

Quelle stratégie de puissance pour la Russie ?

03-01-2007 dans Infolabo

Comme nous l’avons indiqué dans notre éditorial de Janvier, l’équipe d’Infoguerre place 2007 sous le thème de la puissance. Infoguerre inaugure avec « Quelle stratégie de puissance pour la Russie ? » une série de dossiers sur les stratégies de puissance appliquées à travers la planète.
Ces dossiers ont été réalisés par les étudiants de la Promotion 10 de l’Ecole de Guerre Economique (EGE). Lire la suite…

Dossier Nickel : Le cas d’Eramet en Nouvelle-Calédonie

02-11-2006 dans Infolabo

« Si le nickel est stratégique, tout est stratégique ! […] On ne peut à la fois vouloir transformer l’économie française en une économie de marché régulée et fixer les règles du jeu » nous disait Elie Cohen, au sujet du plan Villepin sur la protection des secteurs stratégiques.

Fin 2005, cet éminent économiste français posait en ces termes le débat de fond qui anime bon nombre de grandes puissances, et notamment la France. Faut-il privilégier une stratégie de puissance ou de marché, notamment sur un domaine aussi sensible et stratégique que l’énergie ? N’y a t-il pas parfois conflit d’intérêt entre la résolution de crises de politiques intérieures et l’accroissement de puissance géoéconomique d’un état à long terme?

Lire le fichier PDF
Lire la suite…

Le mythe de l’effet CNN

28-10-2006 dans Infolabo

Souvent considérée comme le quatrième pouvoir, la télévision américaine est devenue, au fil des ans, une institution politique incontournable pour qui veut comprendre la politique étrangère des États-Unis. L’importance de ce médium est apparue tout d’abord pendant la guerre du Vietnam, alors que les images rapportées par les journalistes ont contribué à modifier l’opinion publique concernant les objectifs du gouvernement. D’ailleurs, plusieurs spécialistes affirment que cette guerre s’est perdue dans les salons plutôt que sur les champs de bataille.
Télécharger le fichier PDF Lire la suite…

Quand la Chine s’étendra…

La Chine, dopée par un taux de croissance à deux chiffres depuis plusieurs années, semble être partie à la conquête du monde. Fort d'une compétitivité inégalée et d'une main d'oeuvre bon marché, la Chine étend ses positions commerciales sur tous les continents, notamment Africain. Peu soucieuse des Droits de l'Homme, le régime de Pékin ne recule devant rien pour accroître son influence sur le Continent Noir. Bassin énergétique majeur, l'Afrique représente un enjeu primordial pour une Chine consciente du défi que représentera dans un futur proche l'approvisionnement énergétique.

Lire la suite…

L’intelligence économique ? Plus qu’un concept : une grille de lecture innovante

11-03-2005 dans Infolabo

L’intelligence économique suscite d’innombrables débats, essais de définition et commentaires théoriques nécessaires à la cristallisation de la discipline et à la mise en place de structures opérationnelles (publiques et privées). Lire la suite…

Related Posts with Thumbnails