Astroturfing : Enjeux, pratiques et détection

27-05-2014 dans Guerre de l'information

astroturfingL’Astroturfing est une technique qui consiste à simuler la spontanéité d’un mouvement. Les motivations de ceux qui se livrent à ce type de pratique sont principalement d’ordre politique et économique. L’idée étant de justifier une prise de position en s’appuyant sur ce qui semble être la manifestation d’un sentiment majoritaire.
Lire la suite…

La RSE est-elle en train de devenir une arme de guerre économique ?

05-05-2014 dans Guerre de l'information

RSE_arme_guerre_economiqueDepuis le 15 avril 2014 le Parlement Européen à mis en place un nouveau dispositif, obligeant les entreprises cotées de plus de 500 salariés à publier leur compte « extra comptable » et ce, malgré la forte opposition de certains Etats et Organisations tels que Business Europe ou l’Association française des entreprises privées (AFEP). Ce résultat est à mettre entre autre à l’actif d’Eurosif (le Forum pour l'Investissement Durable et Responsable Européen), même si son Directeur Exécutif François Passant reste tout de même insatisfait suite à la « Réduction de Puissance » du texte initial.

Lire la suite…

Guerre économique dans le domaine scientifique : les débats sur les perturbateurs endocriniens

09-04-2014 dans Guerre de l'information

perturbateurs-endocriniensEn moins d’un siècle, la production mondiale de produits chimiques a explosé, passant d'un million de tonnes en 1930 à plus de 300 millions aujourd'hui. Le secteur des produits chimiques est l’un des secteurs d’activités les plus importants de l'Union européenne (UE) : il représente environ 3,1 millions d'emplois et plus de 83 000 entreprises en intégrant le secteur des matières plastiques). En 2011, la production de produits chimique de l’Europe des 27 s’est élevée à 347 millions de tonnes, tandis que les ventes ont atteint un montant de 539 milliards d’euros, soit 20% des ventes au niveau mondial.    

Lire la suite…

Etude stratégique sur le Baclofène

BaclofeneLe Baclofène est un traitement contre l’alcoolisme qui, depuis 2008, connaît de nombreuses controverses sur son efficacité. Alors que d’importantes associations telles qu’AUBES et RESAB soutiennent le médicament depuis le début, utilisant la presse, internet et les réseaux sociaux pour une intense campagne de lobbying pro-baclofène, la position des acteurs étatiques semble, pour l’instant, plus hésitante. Favorables à une autorisation de mise sur le marché, encore aujourd’hui refusée au médicament, les autorités publiques requièrent tout de même plus d’études scientifiques pour rendre un avis définitif. Le Baclofène subit également une forte concurrence ; six autres laboratoires pharmaceutiques commercialisent des traitements contre l’alcool.
Lire la suite…

Les astroturfs du tabac aux Etats-Unis

22-01-2014 dans Guerre de l'information

astroturfingLa technique d'«astroturf» consiste pour l’entreprise à «utiliser comme façades crédibles des tierces parties qui viennent sur la place publique défendre sa position». La notion d'astroturf reste cependant assez complexe à définir précisément, puisque qu'elle dépend essentiellement de la manière dont l'entreprise qui en bénéficie l'utilise, et des moyens opérés dans sa mise en œuvre. Astroturf vient du nom de l'entreprise Astro Turf qui vend du gazon synthétique servant à recouvrer les terrains sportif. La première fois que ce terme fut employé ce fut par le sénateur Lloyd Bentsen en 1985 qui l'aurait utilisé pour décrire une campagne d’influence qui n’avait de convenable que l’apparence.

Mais d'autres noms sont utilisés comme «fronts groups» ou «groupes de pression». Certains opposent ces groupes aux grassroots, lesquels sont des groupes de citoyens légitimes. Le terme de sockpuppeting est aussi utilisé pour spécifier cette activité sur l'Internet où une entreprise se fait passer pour un citoyen pour défendre son produit.

Les astroturfs du tabac aux États-Unis. Pourquoi ce procédé, les entreprises concernées par ces techniques, les méthodes utilisées, les polémiques, et le véritable impact.

Lire la suite…

Les stratégies de lobbying à la FIFA

20-01-2014 dans Guerre de l'information

FIFA-logoLa Fédération Internationale de Football Association (FIFA) est une association regroupant 209 fédérations nationales de football du monde entier. Elle est investie de cinq missions de deux natures différentes. Des missions législatives comme fixer et surveiller les règles du jeu ou contrôler le football sous toutes ses formes et des missions exécutives telles qu’améliorer et diffuser le football dans le monde, organiser des compétitions internationales ou veiller à l’intégrité du football et des institutions qui le représentent. La FIFA est composée d’un organe législatif, le Congrès, qui élit le Président, approuve les entrées de nouvelles fédérations, valide le rapport annuel et modifie les statuts de l’association. L’organe exécutif est le comité exécutif qui nomme le Secrétaire Général ainsi que les dirigeants des commissions permanentes et des organes juridictionnels. C’est au sein et autour de ces deux organes et de leurs membres que se concentrent les stratégies de lobbying.
 

Lire la suite…

La dimension subversive de l’information

13-09-2013 dans Guerre de l'information

subversifUn rapport de force informationnel est gradué le plus souvent en fonction de la puissance du fort (modèle de suprématie informationnelle des Etats-Unis, influence outrancière des magnats de la presse à l’image de l’empire Murdoch, rayonnement mondial des chaines d’information du type CNN ou Al Jazeera). Les moyens financiers, technologiques et humains du fort lui donnent en apparence une position de force inaccessible et presqu’inattaquable. Cette perception ne reflète pas toujours la réalité.
 

Lire la suite…

Les affrontements informationnels de l’entreprise israélienne SodaStream avec Coca Cola

14-06-2013 dans Guerre de l'information

endtheoccupationSodaStream est une entreprise israélienne encore peu connue du grand public. De taille intermédiaire avec ses quelques 1500 salariés et 220 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2012, elle est pourtant leader mondial d’un marché jusqu’à présent resté confidentiel, celui de la commercialisation de machines permettant de gazéifier l’eau du robinet et de créer soi-même ses boissons pétillantes, eau gazeuse ou soda.
Or depuis 2007, sous l’impulsion de son nouveau CEO, Daniel Birnbaum, SodaStream s’est mis en tête de jouer dans la cour des grands et de défier les géants du soda ; en tapant là où ça fait mal, c’est-à-dire sur le porte-monnaie de la ménagère et la protection de l’environnement.
Et en allant jusqu’à orchestrer, en 2011, une campagne internationale mettant en cage les bouteilles en plastique gaspillées par ses nouveaux concurrents, SodaStream a certes eu le mérite de se faire remarquer mais s’est attiré dans le même temps les foudres de Coca-Cola.
Faut-il alors s’étonner que, quelques jours avant la finale du SuperBowl 2013, évènement sportif planétaire au cours duquel SodaStream a investi 3 millions de dollars pour un spot publicitaire « offensif », cette entreprise fasse l’objet aux Etats-Unis d’une campagne de boycott l’accusant de financer les colonies israéliennes en territoire palestinien, de par ses usines de production situées en Cisjordanie ?

Lire la suite…

Le numérique : nouvelle ère, nouvelles guerres ?

03-06-2013 dans Guerre de l'information

Graphic of address bar on computer with cursor arrow, overall blue tint.La déstabilisation d’une nation, d’une firme ou d’une institution via une manipulation des données ou un sabotage des réseaux numériques est maintenant réalité. Les intrusions informatiques se généralisent et démantèlent un peu plus, chaque jour, la notion même de sécurité des systèmes d’information (SI). Problème, les SI conditionnent tout, du nucléaire au pétrole, en passant par l’aérien, les marchés financiers ou encore la défense. Quid de la sécurité et de la guerre dans cette nouvelle ère ?

Lire la suite…

Autopsie d’une manipulation informationnelle en Suisse

17-05-2013 dans Guerre de l'information

suisseLes faits
Premier juillet 2012, le quotidien suisse SonntagsZeitung révèle l’utilisation de grenades à main suisses en Syrie. Le 04 juillet 2012, après avoir identifié le lot de grenades et son destinataire initial, le Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) – centre de compétence de la Confédération suisse pour les questions de politique économique – annonce la suspension de toutes les exportations de matériel de guerre vers les Emirats arabes unis, au motif que ces derniers n’ont pas respecté un accord de non-réexportation. Si certains médias, et parmi eux le site LesObservateurs.ch, ont vu, dans ces grenades, la preuve de l’implication de puissances étrangères dans le conflit syrien, Knowckers.org propose, aujourd’hui, une autre grille de lecture à cette « apparition explosive ».

Lire la suite…

Guerre de l’information contre les OGM – Point d’étape

10-05-2013 dans Guerre de l'information

mais-ogmLes OGM sont un cas d’école de la guerre de l’information qui sévit dans le monde économique. Les groupes agrochimiques ont subi une défaite informationnelle majeure face à une minorité agissante qui a bâti toute sa stratégie d’attaque autour d’une question élémentaire : prouvez-nous que les OGM ne rendent pas malades ? Après plus d’une décennie d’affrontements informationnels, bien des interrogations demeurent dans ce dossier. Une des plus épineuses porte sur l’interprétation de cette campagne à travers une grille de lecture de guerre économique. L’industrie américaine est leader dans l’industrie des OGM. L’un des concurrentes les plus directes, à savoir la France est bloquée dans sa stratégie de développement. Il n’est pas inutile de se demander à ce propos si il  y a eu ou non une orchestration pour empêcher les groupes agroalimentaires français de se positionner sur ce nouveau terrain concurrentiel ?

Lire la suite…

Le « tertium non datur » d’une guerre informationnelle autour des nitrates

08-05-2013 dans Guerre de l'information

nitrates_algues-vertesRetour sur une initiative vertueuse très européenne.
La directive européenne « nitrates » entre en vigueur en décembre 1991 avec pour objectif officiel la protection des réserves d’eau par une limitation de l’usage des nitrates présents dans les engrais puis déjections animales (cf. note 1). Régulièrement menacé de lourdes sanctions financières par Bruxelles pour retard dans ses actions, l’Etat français vient d’être condamné par le tribunal administratif de Rennes à verser 7 millions d’euros au département des Côtes-d’Armor au titre de la lutte contre les algues. En parallèle, une somme de près de 25 millions d’euros est engagée via le CNRS dans des études de valorisation des algues vertes sans compter les aides régulières octroyées aux agriculteurs dans une logique d’accompagnement technique et financier. Dans cette guerre informationnelle, l’Etat français paye au minimum quatre fois sans réel retour sur investissement ni vision stratégique autour de la pollution de l’eau (cf. note 2). Entre écologistes exaspérés et agriculteurs déterminés, la guerre des nitrates semble cristalliser toutes les tensions en excluant en première approche un « tertium» possible.

Lire la suite…

Edito : Mouvement de masse et guerre de l’information

29-04-2013 dans Guerre de l'information

La_Manif_Pour_TousLe mouvement contre le mariage pour tous a réactualisé une problématique qui était considérée comme obsolète depuis la disparition progressive des vagues d’agitation gauchistes dont le point culminant fut les évènements de mai 1968. Plusieurs enseignements sont à tirer dès maintenant de cette nouvelle phase de relance de pratiques subversives, initiées cette fois-ci par des forces de la société civile majoritairement positionnées à droite de l’échiquier politique. 
Les évènements actuels sont dominés par deux modes d’action très imbriqués : la manifestation de rue et l’activisme des réseaux sociaux sur Internet. Il nous a semblé intéressant de rapprocher ces deux notions dans le décryptage des évènements liés au mouvement contre le mariage pour tous. Jusqu’à présent, la combinaison de ces deux modes d’action était très factuelle et ne débouchait pas sur une dynamique durable d’ampleur nationale, voire internationale. C’est la première fois dans la jeune Histoire de la société de l’information que l’expression publique dans la rue est articulée avec autant d’efficacité et d’efficience que l’usage offensif d’Internet par le biais des réseaux sociaux.

Lire la suite…

Opération “Offshore Leaks” : qui manipule qui ?

24-04-2013 dans Guerre de l'information

OFFSHORE-LEAKSLe 4 avril 2013, l'International Consortium for Investigative Journalism (ICIJ) annonce sur son site Internet la publication de l’affaire « Offshore Leaks », promettant de révéler les secrets opaques de l’évasion fiscale, dans la continuité de l’affaire « Wikileaks » qui avait révélé des câbles diplomatiques. Cette annonce a été reprise simultanément par 36 journaux internationaux, à grands renforts de titres sensationnels, de teasers calibrés, de Google Adwords et de « Search Engine Optimization », rappelant les techniques de marketing utilisées par Apple pour lancer un nouveau produit.

Lire la suite…

Le dessous des ONG, une vérité cachée

15-04-2013 dans Guerre de l'information

ongLe 11 janvier 2013, le gouvernement français répondait à la demande du gouvernement malien et lançait l’opération Serval.
Les forces françaises se sont engagées au Mali dans la lutte contre des groupes armés islamistes ayant pris le contrôle de la partie Nord du pays et menaçant la capitale Bamako.
Des combats ont eu lieu entre l’alliance des forces franco-maliennes et les groupes islamistes. Ces combats ont permis de libérer le pays par la prise du terrain ville par ville.
Les terres reprisent aux combattants islamistes ont peu à peu vues des ONG s’implanter dans une volonté d’aide des populations locales.
Certaines de ces ONG ont profité de cette occupation du terrain pour tenter de mettre en avant des faits qu’elles caractérisent d’exactions. En effet, ces ONG s’expriment en faveur des droits de l’Homme, du respect du droit humanitaire et du droit de la guerre qu’elles revendiquent presque automatiquement dans un conflit.
Lire la suite…

Analyse des pratiques de Guerre de l’information utilisées par l’industrie du tabac

31-03-2013 dans Guerre de l'information
tabac_dangerSix millions de personnes meurent chaque année dans le monde des conséquences de la consommation du tabac ou de l’inhalation de fumée. Ce marché représentait en 2011 un chiffre d’affaires de 742 milliards de dollars. Depuis cinquante ans, des études scientifiques ont régulièrement prouvé que le tabac a des effets néfastes sur la santé. Des éléments de preuve découverts dans les documents internes de l’industrie du tabac suite au Grand Procès et Accord de 1998, démontrent la volonté délibérée de cette industrie depuis les années 1950 de promouvoir ses produits pour protéger ses revenus, en toute connaissance de cause.
L’industrie a mis en place des réponses stratégiques de survie visant à coopérer avec des organismes de relations publiques et des cabinets d’avocats pour défendre ses intérêts. Et ce, que ce soit lors de procès intentés par des fumeurs malades ou pour contrer des rapports publiés dans les médias.
Lire la suite…

Tweet-dissuasion

06-03-2013 dans Guerre de l'information

twitter-warJuste après l’opération de la DGSE en Somalie en janvier 2013, des photos de l’un des agents français morts durant l’assaut ont été diffusées par Internet. Ce procédé immoral est vieux comme la guerre : redonner vie à un cadavre (stratagème chinois). Il s’est toujours trouvé des adversaires, souvent dans une position d’infériorité, pour exploiter cet usage. Pourtant l’exemple somalien innove avec le média utilisé : Twitter. Ce média social est devenu en quelques années un élément indispensable des guerres de l’information et un complément dissuasif de plus en plus systématique dans les affrontements armés.

Lire la suite…

Les manipulations de l’information à partir des causes morales

01-03-2013 dans Guerre de l'information

morality_road_signsDans le panel des méthodes d’influence et de guerre culturelle, la « récupération » de causes morales joue un grand rôle. En général, cela consiste à récupérer une cause, l’écologie, l’homosexualité, les femmes battues, parce que son image est jugée bonne, soit qu’elle jouisse d’un potentiel de sympathie dans l’opinion publique, soit qu’elle permette d’endosser le rôle de la victime, minoritaire et/ou persécutée, donc faible et incapable de nuire, de sorte à inhiber le jugement critique à son encontre, stratagème essentiel dans tout rapport de forces.

Lire la suite…

La diabolisation de l’exploitation du gaz de schiste

18-02-2013 dans Guerre de l'information

non_au_gaz_de_schisteCette analyse souligne le processus utilisé par les Organisations Non Gouvernementales (ONG) contre le gaz de schiste pour pousser le gouvernement à retirer les permis d’exploration à l’aide de la fracturation hydraulique aux entreprises pétro gazières en France et à en bloquer l’exploitation pour l’avenir.
Pour comprendre la férocité du débat, il faut embrasser la perception qu’a chaque acteur de son adversaire. Dans un rapport de fort au faible, le groupe pétrolier Total qui se trouvait dans une position dominante au début du débat, est perçu par les ONG opposées au gaz de schiste comme un groupe industriel international dont la stratégie n’est dédiée qu’à l’accroissement de ses profits et ce, même au détriment de la santé publique et de l’environnement. L’exploitation du gaz schiste n’aurait, selon elles, que pour unique but de pallier à l’épuisement de réserve des ressources conventionnelles d’énergie. Parallèlement, la position de ces ONG, à l’égard de l’exploitation du gaz schiste, est considérée comme radicale et idéologique par Total. Habitués aux confrontations, les grands groupes industriels ont assisté à la naissance de la polémique sur le sol états-unien, lieu des premières autorisations d’exploitation du gaz. Les ONG françaises n’ont eu alors qu’à reprendre les argumentations de leurs homologues pour lutter lorsque le sujet est apparu, plus tardivement, en France.

Lire la suite…

Ethique humanitaire et manipulation de l’information

06-09-2012 dans Guerre de l'information

Christian Salmon avait mis en évidence les techniques que le ‘fort’ utilisait contre le ‘faible’ dans le domaine de la communication d’influence (Storytelling, éditions de la Découverte). Cet ouvrage analysait le cheminement des techniques de communication créées par des entreprises innovantes comme Apple dans le monde géopolitique (désinformation sur les armes de destruction massive en Irak par les Etats-Unis) et dans le monde politique (importance du buzz sur le net dans le processus électif des démocraties occidentales). L’ouvrage de Salmon ne couvrait pas l’activisme des ‘faibles’ dans le domaine de la conquête de l’opinion pour défendre leurs idées. Cette carence est comblée aujourd’hui par les travaux de recherche et les exercices pratiques effectués par les étudiants de l’Ecole de Guerre Economique (EGE) depuis 1997. Plusieurs dizaines de rapports ont été produits et certains ont été mis en ligne sur des sites comme Infoguerre.fr ou encore le Portail de l’IE. L’objectif de cette politique de publication est d’expliquer les différentes facettes que peut prendre un affrontement par l’information entre différents types d’acteurs (Etats, entreprises, membres de la société civile).

 

Lire la suite…