Le secteur de la santé est‐il un secteur stratégique de puissance pour l’Union européenne ?

13-12-2012 dans France Europe Puissances

La stratégie européenne de Lisbonne avait mis en exergue l’importance de la santé vis à vis de l’économie et le troisième programme d’action de l’Union Européenne dans ce domaine (2014-2020) a renforcé le lien entre croissance économique et la bonne santé de la population (1). Bien que cette volonté soit affichée, l’UE a-t-elle réellement mis en place l’organisation nécessaire, d’une part, à la création d’un secteur de la santé cohérent et homogène et, d’autre part, susceptible d’apporter la puissance souhaitée par ses représentants ? L’objectif est-il atteint en terme de stratégie de puissance ?

Lire la suite…

L’Europe et la bataille de l’Arctique

17-11-2012 dans France Europe Puissances

La Bibliothèque nationale de France propose jusqu'en janvier 2013, une exposition intitulée "l'âge d'or des cartes marines – Quand l'Europe découvrait le monde". De quoi réfléchir sinon à son passé, davantage aux nouveaux enjeux maritimes, notamment celui de la région arctique. Les mers recelant 90% des richesses de l'avenir. 
Sans aborder la question militaire, L'océan arctique, concentre la question de la nécessaire fluidité (concept opposé à l'espace solide), corollaire de la mondialisation. Elle est pour certains l'expression  d'une affirmation de puissance (la Russie par exemple) et pour d'autres une affirmation de présence et d'influence (la Chine). Thierry Garcin, directeur de séminaire au collège interarmées de défense délimite ce périmètre par le 66eme degré Nord. 
Lire la suite…

L’Union européenne meurt-elle de sa vassalité avec les Etats-Unis ?

15-11-2012 dans France Europe Puissances

Quelques évidences à rappeler
L'Union européenne s'enferme dans un système de subventions avec des règles de marchés dont les effets sont très violents. Pendant ce temps de très nombreux Etats ont recours à des fonds souverains pour sécuriser leurs entreprises (surtout pour des marchés stratégiques). 
L'Union européenne connait une crise majeure où les populations sont étranglées par l'augmentation croissante des impôts et une récession grandissante. Est-il judicieux, normal, juste que les européens payent pour le développement des entreprises et économies étrangères ? Peut-on encore justifier les attaques (et souvent destructions) dont sont victimes les entreprises européennes, du fait des subventions, par les fonds d'investissements étrangers (souverains ou non) ? L'Europe peut-elle se permettre de fragiliser encore son tissu économique intérieur en étranglant les citoyens et en abandonnant les entreprises?
Lire la suite…

« Avec un allié économique comme l’Allemagne, nous n’avons plus besoin d’ennemi »

18-10-2012 dans France Europe Puissances

Dans un entretien publié, hier, par l'hebdomadaire Marianne, le politologue et démographe Emmanuel Todd décrit avec sa virulence habituelle les enjeux de la crise européenne actuelle. Sans dénoncer Hollande, après 6 mois d'exercice du pouvoir, il affirme : « La France est au bord du gouffre. La vérité d'Hollande, c'est que dans cinq ans il sera soit un géant, soit un nain. L'un ou l'autre, pas de destin moyen possible. » Dans ce long entretien, Todd aborde plusieurs sujets et abat les lieux communs de la pensée économique dominante, suivons-le dans ce réquisitoire éclaircissant.

Lire la suite…

Edito : Notre combat : sortir de l’inertie…

01-08-2012 dans France Europe Puissances

Paru en 2012, « L’impardonnable défaite » n’a pas fait la une des journaux lors de sa parution. Et pourtant, il devrait être un manuel d’instruction civique pour les nouvelles générations. Son auteur, l’historien Claude Quétel, analyse les causes de l’effondrement militaire de la France face à l’Allemagne en mai 1940. Le sentiment que l’on ressent à la lecture de cet ouvrage est plus qu’un malaise, un dégoût lourd de sens.

Lire la suite…

Quelle stratégie de puissance de la France dans sa relation avec l’Inde ?

18-05-2012 dans France Europe Puissances
Le monde est entré dans une période de bouleversement d’une durée incertaine, avec un déplacement historique de la dynamique mondiale de l’Europe vers l’AsieLPacifique : nouveau centre de gravité économique mondial (3.5 Milliards d’hommes. 40 du PIB en 2025).
L’ensemble des pays d’AsieLPacifique, EtatsLUnis compris, entendent s’inscrire dans la dynamique de croissance chinoise.
Toute la zone AsieLPacifique se réorganise autour de la montée en puissance de la Chine. Mais c’est dans la rencontre avec les visées des EtatsLUnis en AsieLPacifique que ce dilemme devient plus aigu. En effet, si de nombreux acteurs comme l’Inde partagent l’inquiétude face à l’émergence de la Chine et à la possibilité de son hégémonie dans la région, ils s’inquiètent aussi de l’avenir des relations entre Pékin et Washington. Une rivalité se profile entre les EtatsLUnis, hyperLpuissance d’aujourd’hui et la Chine aspirant au premier rang de demain. Cette situation crée un double paradoxe où chacun des joueurs se sent à la fois fort et vulnérable. Les EtatsLUnis semblent s’appuyer sur l’inquiétude chinoise pour se renforcer.
L’objectif de l’Inde est de maintenir un équilibre entre les grandes puissances pour conserver une marge de manœuvre. La France apparait peu influente dans cette région cruciale pour le futur.

La dimension stratégique du gaz de Schiste en France

La loi du 13 juillet 2011, pour laquelle l'exploration et l'exploitation des mines d'hydrocarbures liquides ou gazeux par des forages suivis de fracturation hydraulique de la roche sont interdites sur le territoire national, avait également scellé la création d'une Commission nationale d'orientation, de suivi et d'évaluation des techniques d'exploration et d'exploitation des hydrocarbures liquides et gazeux. D'autre part, la Ministre de l'écologie, du développement durable des transports et du logement (Nathalie Kosciusko-Morizet) et le ministre de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique (Éric Besson) avaient, par lettre du 4 février 2011, chargé le vice-président du Conseil général de l'industrie, de l'énergie et des technologies (CGIET) et le vice-président du Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) de diligenter une mission portant sur les hydrocarbures de roche-mère. Cette mission a remis sont rapport en février 2012 et il a été rendu public le 22 mars 2012.
Lire la suite…

Edito : Une politique industrielle pour la France

01-05-2012 dans France Europe Puissances

Sous-jacente au débat de fond qui a bien du mal à s’immiscer dans la campagne présidentielle, la question de la relance de la politique industrielle a donné lieu en 2012 à la publication de trois ouvrages qui aboutissent à la même conclusion : la nécessité de relancer une politique industrielle pour éviter à la France un déclin économique durable et particulièrement néfaste pour sa population.
Le premier ouvrage est signé par l'ancien PDG de Saint-Gobain, Jean-Louis Beffa (La France doit choisir, Seuil, janvier 2012). L’ancien dirigeant d’un groupe du CAC 40 prend le contrepied d’un certain nombre de ses pairs en souhaitant l’arrêt de la dérive de la France vers un modèle "libéral-financier" anglo-saxon qui serait à l’origine de notre impasse industrielle actuelle. Il rejoint sur ce point le constat que l’universitaire français Claude Rochet fait dans sa longue introduction au livre de l’économiste norvégien Eric Reinert (Comment les pays riches sont devenus riches, pourquoi les pays pauvres restent pauvres, éditions du Rocher, février 2012). Jean-Louis Beffa suggère de prendre sur le modèle « commercial-industriel » allemand afin de mettre fin à cette évolution négative de la France qui se traduit par la baisse du niveau de vie et l’appauvrissement d’une partie importante de sa population. Si les propositions de Beffa restent assez élémentaires (soutien à l’innovation, politique de réinvestissement à long terme) sa plaidoirie pour la responsabilité de l’Etat dans la mise en cohérence de l’environnement de nos entreprises de toutes tailles le démarque des chefs d’entreprise partisans de la marginalisation du rôle de l’Etat dans l’économie de marché.

Lire la suite…

La fin d’un mythe…le port de commerce du Cotentin

09-04-2012 dans France Europe Puissances

Suite à la loi de décentralisation du 13 Août 2004, la propriété des ports d’intérêt national de CHERBOURG et CAEN-OUISTREHAM a été transférée à un Syndicat Mixte constitué entre la région de Basse-Normandie et les départements de la Manche et du Calvados. Ce syndicat, dénommé « Ports Normands Associés » (P.N.A.) et présidé par le Président du Conseil Régional, est désormais propriétaire et gestionnaire des deux ports dans un premier temps et il y a peu la CCI de Cherbourg a rétrocédé ses parts à l’armateur « Louis DREYFUS Armateur » ce qui fait de lui le seul et unique propriétaire du port de commerce à ce jour. Il a été constaté qu’au fil des années nous assistons en direct à la mort d’un mastodonte maritime qui jadis fut un des ports les plus prolifiques (à savoir…le port de Cherbourg dispose de la plus grande rade du monde et d'une histoire passionnante, puisqu'il fut créé sous l'ordre de Louis XVI puis relancé par Napoléon premier).

Lire la suite…

Enjeux et failles des réseaux sociaux : l’exemple de Facebook en France

Facebook, en tant que premier réseau social au monde (800 millions de comptes aujourd’hui, 11% de la population mondiale), se trouve aujourd’hui au cœur des problématiques d’intelligence économique et stratégique auxquelles nos sociétés et nos Etats sont confrontés.
Reposant sur un maillage quasi illimité d’individus et d’acteurs (associations, entreprises, administrations, collectivités, organismes publics ou parapublics, etc.), sur l’instantanéité des échanges et sur l’ampleur de leur diffusion, Facebook cristallise des enjeux qu’il serait extrêmement risqué d’ignorer : enjeux de connaissance et d’information, enjeux de pouvoir voire de contre-pouvoir, enjeux de déstabilisation voire de désinformation.
Lire la suite…

Les failles des agences de notation

09-02-2012 dans France Europe Puissances
Majoritairement apparues avec l’avènement des chemins de fer aux Etats-Unis au début du XXe siècle, les agences de notation ont rapidement évolué afin de s’adapter aux évolutions de la finance et des nouveaux marchés. Reflet des mentalités de chaque époque, ces agences ont vu nombres de modifications au cours des années : un recadrage après 1929, puis une forte dérèglementation dans les années 70 afin de s’adapter à l’internationalisation des échanges, et enfin la complexification des marchés financiers avec l’apparition et l’essor de la titrisation au tout début des années 2000.
Les 3 agences historiques ont formé un oligopole difficilement contournable, et règnent toujours en maître.
Lire la suite…

HAROPA : de l’intermodalité à la géoéconomie portuaire

27-01-2012 dans France Europe Puissances

Le 19 janvier 2012 a vu la création d'un Groupement d'intérêt économique (GIE) rassemblant les ports du Havre, de Rouen et de Paris, sous le vocable HAROPA. Un nom évocateur de ses propres ambitions (HAROPA, Europa…), à l'heure des grands projets intermodaux européens, notamment soutenu par la Commission européenne au travers du programme Marco Polo. Celui-ci concerne le développement de hub intermodaux européens dont la finalité est une révision général des modes et voies de transport de marchandises en Europe, notamment dans une optique environnementale. Les enjeux stratégiques sont d'importance. En effet, les ports français doivent se positionner par rapport aux ports situés plus au nord tels qu'Anvers, Rotterdam, Amsterdam mais aussi Zeebruges ou Duizbourg. De plus, dans quelques années la liaison fluviale entre le bassin de la Seine et le Nord de l'Europe sera effective avec la mise en eau du canal Seine-Nord Europe. Il était donc opportun pour les ports normands de prendre les devants et de s'associer dans un GIE avec les ports de Paris.

Lire la suite…

Les accords de Sykes-Picot et de San Remo : Influence Européenne au Levant

09-12-2011 dans France Europe Puissances

Dans quel contexte et pour quelles raisons politiques et économiques, les puissances franco-britanniques ont-elles signés ces accords ? Pour quelles raisons et sous quelle forme la France a-t-elle était dépourvue de son mandat entre les accords de Sykes-Picot et ceux de San Remo ?

Le Levant est une zone géographique charnière entre l’Asie, l’Afrique et l’Europe. Ce point stratégique est  un carrefour terrestre, maritime et aérien qui devient une zone de passage obligatoire pour le pétrole, pour tout commerce et transport de marchandises. Le Moyen-Orient d’aujourd’hui est une région où l’actualité est brûlante. Les événements historiques qui s’y déroulent depuis des années trouvent leurs racines dans les décisions et traités signés entre grandes puissances pendant la chute de l’Empire ottoman et à l’issue de la Première Guerre mondiale. La destinée de cette région stratégique est donc façonnée par les stratégies des grandes puissances.

Lire la suite…

L’Europe muette, nouveau terrain de confrontation des modèles Chine / Etats-Unis

07-12-2011 dans France Europe Puissances

Si les médias aussi bien français et étrangers, entraînés dans la morosité de bon aloi de l’époque, attirent surtout l’attention de l’opinion internationale sur les questions d’endettement de l’Europe et de la France, le vieux continent n’en demeure pas moins une zone clé, témoin muet et absent d’une nouvelle forme de confrontation économique posée sur de nouveaux rapports de force idéologiques.
L’Europe réunit en effet tout à la fois de nouveaux enjeux et instruments stratégiques dont les Etats qui la constituent n’ont peut-être pas encore su se saisir mais qui n’ont pas échappé aux grandes puissances que sont les Etats-Unis ou la Chine. La confrontation des modèles de pensée, dans une résurgence nouvelle possible des modèles idéologiques revisités comme instruments de puissance, joue un rôle majeur dans ce rapport de forces.

Lire la suite…

ESA et la puissance spatiale européenne

La naissance de l’Europe spatiale est le fruit d’une erreur stratégique américaine qui en conditionnant le lancement de satellites de télécommunications Franco-Allemand à une non-utilisation commerciale a conduit l’Europe à accélérer son programme spatiale et à s’engager le 31 Juillet 1973 dans le programme Ariane. L’Europe dispose alors de capacités qui font d’elle une puissance spatiale de premier rang.
L’Agence spatiale européenne est une agence intergouvernementale fondée le 31 mai 1975. Sa mission consiste à façonner les activités de développement des capacités spatiales européennes et à faire en sorte que les citoyens européens continuent à bénéficier des investissements économiques et stratégiques réalisés dans le domaine spatial. Ces activités couvrent l'ensemble du domaine spatial, tel que l’exploration du système solaire, l'étude et l'observation de la Terre (GMSE), les lanceurs (Arianespace), les vols habités (participation à la Station spatiale internationale), la navigation par satellite (Galileo),  les télécommunications,  et la recherche dans le domaine des technologiques spatiales. Lire la suite…

Conférence « Minerais stratégiques, enjeux de puissance »

Cette manifestation se tiendra le mercredi 14 décembre de 18h30 à 20h30 aux Mines Paris Tech (60 bvd Saint Michel, 75006 Paris) autour des interventions de :

  • Didier LUCAS, directeur de l'institut Choiseul
  • Christophe Alexandre PAILLARD, coordinateur de « Ruée sur les minerais stratégiques » (Géoéconomie N°59, Automne 2011)
  • Patrice CHRISTMANN, Directeur de la stratégie, Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM)
  • Didier JULIENNE, Expert en ressources naturelles
  • Claire de LANGERON, Déléguée générale, Fédération des minerais, minéraux industriels et métaux non ferreux (FEDEM)
  • Grégoire MICHEL, Consultant, Avenium Consulting

Lire la suite…

La France et la francophonie : un échec lancinant ?

23-11-2011 dans France Europe Puissances

« Notre langue, c’est la langue arabe. On est devenu franco-arabe, c’est de la pollution linguistique » (Rached Ghannouchi, le 27 octobre 2011 à Tunis). La politique linguistique, rarement évoquée dans les médias, n’en conserve pas moins une forte acuité. Nous serions tentés de dire que cette intuition est encore plus évidente, ou devrait l’être, lorsqu’est abordé le domaine de la francophonie. Selon la définition donnée par Léopold Sedar Senghor en 1962, la francophonie représente cet « humanisme intégral tout autour de la Terre ». La Francophonie institutionnelle existe (Organisation Internationale de la Francophonie, basée à Paris), mais, comme le rappelle Yves Moisseron, « la francophonie est une réalité politique, économique, culturelle et humaine importante qui se passe essentiellement sur le terrain ». Les rapports entre la France et les francophones semblent être naturels. Mais cette évidence se traduit-elle dans l’Histoire ? La non-visibilité de ces rapports est-elle un aveu d’échec ?

Lire la suite…

L’Europe muette, nouveau terrain de confrontation des modèles Chine / Etats-Unis

Si les médias aussi bien français et étrangers, entraînés dans la morosité de bon aloi de l’époque, attirent surtout l’attention de l’opinion internationale sur les questions d’endettement de l’Europe et de la France, le vieux continent n’en demeure pas moins une zone clé, témoin muet et absent d’une nouvelle forme de confrontation économique posée sur de nouveaux rapports de force idéologiques.
L’Europe réunit en effet tout à la fois de nouveaux enjeux et instruments stratégiques dont les Etats qui la constituent n’ont peut-être pas encore su se saisir mais qui n’ont pas échappé aux grandes puissances que sont les Etats-Unis ou la Chine. La confrontation des modèles de pensée, dans une résurgence nouvelle possible des modèles idéologiques revisités comme instruments de puissance, joue un rôle majeur dans ce rapport de forces.
L’Europe présente pour ces pays de nombreux attraits : stabilité politique, marchés potentiels notamment en Europe de l’Est dans les secteurs par exemple de l’énergie et de l’environnement, et surtout, points d’entrée pour certains vers le Proche, le Moyen-Orient, et le continent africain dans son ensemble, objet de toutes les convoitises.
Lire la suite…

Une menace d’influence américaine sur la presse française d’information en ligne ?

03-11-2011 dans France Europe Puissances

Le 10 octobre dernier Arianna Huffington dirigeante du Huffington Post, site américain d’information en ligne, a annoncé à Paris l’ouverture mi novembre d’une version française du site. Le projet sera mené en partenariat avec Le Monde et les Nouvelles Editions Indépendantes dirigées par Mathieu Pigasse, également actionnaire du Monde.
Crée en 2005 le Huffington Post est un pure player de l’information en ligne. En moins de 6 ans, il est devenu le premier site d’information aux Etats-Unis dépassant en mai 2011 le New York Times en nombre de visiteurs uniques. Racheté par AOL en février, il a ouvert des versions canadienne et anglaise du site en mai et juillet de cette année.

Lire la suite…

Edito : Quelle perception François Hollande a-t-il de l’intelligence économique ?

02-11-2011 dans France Europe Puissances

Comme ses prédécesseurs, le leader de la gauche française n’a pas utilisé pour l’instant cette expression dans ses discours de campagne. Ni François Mitterrand ne l’avait fait comme Président de la République, ni Lionel Jospin comme Premier Ministre. Si le PS a fait des efforts louables de réflexion sur les questions de la sécurité et les mesures à prendre dans le domaine de la police, il est pour l’instant aphone sur le sujet. Seule la fondation Jean Jaurès a pour l’instant abordé la question dans un des chapitres de son opuscule « Réformer les services de renseignement français » publié en mai 2011. Il existe pourtant au sein du PS des personnes qui essaient de sensibiliser la gauche comme le député du Finistère Jean-Jacques Urvoas, secrétaire national chargé de la sécurité au sein du PS et le jeune et brillant historien Floran Vadillo qui s’était fait connaître par une polémique sur la présidentialisation du renseignement et qui anime aujourd’hui des groupes de travail à ses côtés. Mais leur prise de position ancrée au domaine de la sécurité et du renseignement ne risque-t-elle pas de fausser les termes du débat ?

Lire la suite…