La stratégie de l’Oréal pour conquérir le marche indien

l'orealCette étude cherche à identifier et à analyser la stratégie mise en œuvre par l’Oréal en vue de conquérir le marché indien. Il s’agit de répondre aux questions suivantes : Comment le leader mondial des cosmétiques aborde-il un nouveau marché ? Quels sont les  ressorts qui lui ont permit de s’adapter aux exigences du consommateur indien ? L’Oréal parvient-il à se différencier de ses concurrents en Inde ? Et quelles en sont les logiques? Pour ce faire il est nécessaire de clarifier les spécificités du marché des cosmétiques indiens puis d’identifier, analyser et cartographier les différents vecteurs de leur stratégie d’implantation de sa conception aux premières étapes de sa mise en œuvre.

Lire la suite…

Les géants du Web et la cybercriminalité

cybercriminaliteLes géants du Web se positionnent aujourd’hui comme les fervents défenseurs d’un monde numérique plus sûr, et mettent au coeur de leur priorité une lutte acharnée contre la cybercriminalité. Cependant, le tsunami causé par Edward Snowden et les révélations du programme PRISM ont mis à mal la réputation des mastodontes du Net. Google, Facebook, Apple, Microsoft, autant de sociétés qui ont été montrées du doigt par les internautes, qui se sont sentis trahis, perdant toute confiance envers ceux qui s’autoproclamaient gardiens d’un Internet respectueux des données et de la vie privée des utilisateurs.

Lire la suite…

La France, bientôt une « non-puissance » de premier plan ?

11-06-2014 dans France Europe Puissances

rtrpe7gChristian Harbulot signe une tribune sur Atlantico.fr sur l'avenir de la France en tant que puissance mondiale. Le constat est alarmant.

"François Hollande débute ce jeudi 5 juin une journée qui pourrait être historique alors qu'il reçoit successivement la Reine d'Angleterre, Barack Obama, puis Vladimir Poutine en fin de soirée. Le pays des Droits de l'Homme a pourtant peu de chances de faire entendre sa voix alors que sa puissance morale, militaire et économique ne cesse de décliner au fil des ans."

Lire la suite…

La France, les Etats-Unis et l’Allemagne face aux investissements étrangers

investisseurs-etrangersLes années 1980 ont vu la naissance d’une convergence des Etats considérant qu’au regard de la croissance et de l’innovation, le libéralisme est à privilégier par rapport au protectionnisme.
L’article de Williamson, « consensus de Washington » édicte les principes libéraux qui dominent aujourd’hui dans la politique économique internationale, notamment concernant les investissements étrangers. Ce consensus promeut l’investissement international, pour générer la libre circulation des capitaux afin d’engendrer un climat favorable aux affaires et à la croissance.

Lire la suite…

Accords de libre-échange Transatlantique : Quid de la perte de souveraineté des Etats européens ?

07-05-2014 dans France Europe Puissances

atlantismeDans la continuité de l’ALENA et de feu l’AMI (accord multilatéral sur l’investissement), le plus grand accord commercial bilatéral au monde (TTIP) se négocie  actuellement dans une grande discrétion entre l’Europe et les Etats-Unis sur fond de discordes, notamment sur des sujets comme la Culture, l’Agro-alimentaire ou l’audiovisuel. Cependant, les américains  ont  une lecture sous-jacente du dit traité, caractérisée par leur approche sur la protection de leurs investisseurs face aux conflits commerciaux.

Lire la suite…

L’Ukraine sur le chemin de l’Union européenne ?

12-11-2013 dans France Europe Puissances

ukraine_europeDevenue indépendante le 24 août 1991, l'Ukraine a été rapidement incluse dans le processus d'intégration européenne en signant un accord de partenariat et de coopération en octobre 1992.
Ce même accord figurait comme la première étape vers l'adhésion à l'Union européenne et avait été ratifié par la Pologne et l'ensemble des autres pays de l'Europe satellisés par l'Union soviétique. Il est à noter que la plupart de ces États sont devenus membres de l'UE à la différence de l'Ukraine.
Depuis l'indépendance de l'Ukraine, seize sommets Ukraine – UE se sont déroulés. A chaque fois, l'Ukraine a fait part de son désir de rapprochement avec l'Union européenne aussi bien qu'avec la Russie. La volonté d'adhérer à l'Union européenne fut formulée pour la première fois par le Président de la République Leonid Koutchma en 1998.

Lire la suite…

Les échanges franco-tchadiens après 1960

08-11-2013 dans France Europe Puissances

TchadAncien membre de l’Afrique Equatoriale Française, le Tchad obtient son indépendance en 1960. Depuis, l’ex colonie traversa de nombreuses crises (politiques, diplomatiques, humanitaires, économiques) et fut souvent déstabilisée par des conflits armés. Les difficultés économiques rencontrées par le Tchad impactèrent les échanges commerciaux avec l’ancien colonisateur. 3ème plus grand client et 2ème plus grand fournisseur du Tchad en 2011, la France reste aujourd’hui un des principaux partenaires économiques de son ancienne colonie.

Lire la suite…

Le Cloud à la française, une imposture ?

cloud_franceLe cloud computing peut être considéré comme une révolution numérique de par les perspectives de croissance annoncées (un marché en 2012 estimé à 65 milliard USD avec 15 à 20% de croissance par an jusqu’en 2020) mais aussi par son appropriation massive dans les milieux privé, public et également chez les particuliers. Ce marché est largement dominé par les acteurs américains qui occupent plus de 60% de part de marché. Seulement, même sans mentionner le risque de renseignement économique permis par le Patriot Act, les acteurs français l’utilisant sont dépendants de fournisseurs étrangers pour des données ou applications stockées dans le cloud.

Lire la suite…

Edito : MEDEF – Un patronat à la recherche d’une vision

02-09-2013 dans France Europe Puissances

universite-ete-medefL’université d’été du Medef de fin août 2013 est sortie de la sempiternelle querelle entre le monde de l’entreprise et le gouvernement sur la question des taxes patronales. La table ronde Tous sur le pont a donné lieu à des échanges de propos intéressants entre des chefs d’entreprise et une ancienne ministre gaulliste Michèle Alliot-Marie qui représentait le monde politique. Après un risque d’enlisement du débat sur le thème « laissez-nous travailler tranquille et ne nous mêlez pas de nos affaires », la question essentielle a été abordé après une remarque de cadrage de Christian Harbulot, directeur de l’Ecole de Guerre Economique qui a rappelé que les économies les plus compétitives présentaient la caractéristique commune d’être pilotées par une entente tacite des élites économiques et politiques sur les enjeux de la politique industrielle. Les chefs d’entreprise présents à cette table rebondirent sur ce point essentiel en interpelant le politique sur la nécessité de donner une vision à la France en termes de développement et de compétition.

Lire la suite…

Le numérique dans la guerre économique

19-08-2013 dans France Europe Puissances

NumeriqueLes exposés de la dernière journée nationale de l’intelligence économique méritent un écho particulier car il était question d’un sujet devenu omniprésent : la dimension numérique de la compétition mondiale.

Le premier grand raté stratégique de l’industrie française 

Les orateurs se sont accordés sur le fait que la France avait raté le virage du numérique compte tenu de la position désormais occupée par Google, Apple, Amazon, Microsoft, etc. Internet n’est pas un média de plus mais une plateforme révolutionnant l’économie et les domaines de la conflictualité. La plupart des secteurs d’activité vont être bouleversés par le cloud et par l’exploitation du big data. Faute d’avoir consacré les moyens suffisants à l’émergence d’un joueur mondial, la France en est à assister aux arbitrages juridiques et économiques majeurs qui vont s’opérer ailleurs sur les données individuelles et sur l’évolution des grands empires du numérique. Plusieurs intervenants ont souligné un fait majeur : l’une des implications majeures de l’économie numérique découle de l’opération d’extra territorialisation. Comment contrôler Apple et Microsoft qui sont extraterritoriaux ? C’est le fait accompli qui prévaut. Des flux à très haute valeur ajoutée se trouvent détournés hors des cadres habituels, ce dont tous les observateurs se sont rendus compte. Seuls des décisions antitrust de grande ampleur sont à même de bouleverser le rapport de forces établis.

Lire la suite…

Edito : La formation en Intelligence Economique à la croisée des chemins

01-08-2013 dans France Europe Puissances

made-in-franceDepuis vingt ans, nous cherchons à créer un état d’esprit favorable à une prise en compte de  l’usage de l’information. Si j’osais une comparaison historique un peu décalée, nous sommes encore loin d’égaler le niveau de ferveur des soldats de l’armée de l’an II. Or c’est justement la volonté de réagir sans trop savoir comment et avec une minorité potentiellement agissante que l’armée de l’an II a pu se transformer en une force capable de rivaliser avec toute une partie de l’Europe de la fin du XVIIIe siècle. La France du XXIe siècle entame à peine cette mutation dans un contexte de guerre économique. Les pays qui sont très avancés dans un tel processus sont les nouveaux entrants à l’image de la Chine qui développe depuis  30 ans un modèle d’accroissement de puissance par l’économie, reprenant à son compte les fruits du modèle japonais et sud-coréen. Ces économies combattantes ne fonctionnent pas comme les acteurs économiques du monde occidental. Mais le résultat est là : la Chine est en train de devenir la partie la plus dynamique du monde.
Face à ce monde en mouvement, on ne ressent pas dans notre pays l’âme d’un peuple, ni le partage de valeurs communes pour un combat utile à l’intérêt général. La notion d’affrontement non militaire n’est prise réellement au sérieux que dans la gestion des parcours professionnels ou dans la vie privée. Par ailleurs, on voit apparaître un nouvel univers conflictuel, celui de la société d’information dont le cyberespace n’est qu’une toute petite partie par rapport à ce que cet univers représente.

Lire la suite…

Edito : La France piégée par la question de la puissance

31-05-2013 dans France Europe Puissances

france-puissanceEn 2003, Christian Harbulot décrivait les raisons et les manifestations de l’absence de pensée sur la puissance, en France. L’idée de déclin français est liée à la conception que les Français ont de la puissance. La puissance et l’accroissement de puissance sont mal considérés dans le pays des droits de l’homme et de la liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes. Depuis la Révolution, et le refus des élites d’assumer une politique de conquête, l’idée de puissance est marginale. La victoire stratégique remportée par les Etats-Unis, avec la disparition des empires coloniaux européens, n’a en rien modifié la conception française de la puissance.

Lire la suite…

La guerre de retard de la France dans le cloud

21-05-2013 dans France Europe Puissances

cloud-computingLe cloud computing ou  informatique nuagique, est décrit comme la nouvelle révolution du numérique.  Il peut être considéré comme la deuxième étape dans la tertiarisation de l’économie. Le marché est aujourd’hui dominé par des entreprises américaines (Microsoft, Amazon ou encore Google pour ne citer que les plus importantes) et il commence à se structurer dans les pays industrialisés et les économies émergentes. Toutes ces entreprises sont soumises au Patriot Act mais aussi aux lois FISAA qui autorisent la NSA à lire les données stockées sur ces serveurs posant également des problèmes de confidentialité des données mais aussi revisitant le concept de frontières numériques ou de réversibilité et d’interopérabilité entre ces différents systèmes.

Lire la suite…

La promotion du vin français en Chine

22-04-2013 dans France Europe Puissances
#(4)CHINA-VALENTINE'S DAY-BUSINESS (CN)L'exportation du vin en Chine est devenu un enjeu stratégique pour les producteurs français. Si ce marché devient chaque jour plus important, il s'avère pourtant complexe et difficile d'accès. Les vins français ont un avantage indéniable en matière d'image. Cependant, les vins locaux et étrangers, adversaires affichés, rattrapent aujourd'hui leur retard. Par exemple, le Parti communiste chinois tend de plus en plus à favoriser la consommation du vin chinois face au vin français. Maîtriser les chaines décisionnelles et les relations d'influence restent donc le seul moyen d'espérer garder la main-mise sur le marché du vin en Chine. Pour ce faire, il faut connaître les caractéristiques du marché et étudier les acteurs en présence afin de donner des préconisations claires et efficaces. Cette étude a par conséquent pour ambition d'aider les producteurs français à mieux connaître le monde du vin chinois et à en esquiver les difficultés.

Lire la suite…

La Puissance : Histoire, Etats et souveraineté

05-04-2013 dans France Europe Puissances

puissanceDans le domaine de la pensée, un des actes fondateurs de l’Occident est la rédaction de la Guerre du Péloponnèse. Laissant les dieux à leurs amourettes de nymphes entre les lauriers roses, Thucydide analyse les actes, les évènements, les rapports de forces. Il étudie les impératifs d’un Etat continental, les atouts d’une cité maritime. Il décrypte la volonté ou la démesure des hommes et s’incline devant l’imprévu. Il invente l’histoire. Or, celle-ci n’est qu’un nom de muse pour désigner le choc des puissances projeté dans le temps. La puissance n’a pas bonne presse en Europe. Elle évoque au mieux une époque révolue, au pire le souvenir des Grandes Guerres avec leur cortège de massacres, de misère et de destructions. C’est une erreur et nous voulons le démontrer. Une réflexion sur l’histoire s’impose en préalable, nous l’avons vu. Mais qui sont les acteurs de la puissance ? Les Etats-nations sont-ils encore des référents valables à l’heure de la globalisation ? Voilà qui pose la question de la souveraineté. Pour un pays comme la France, une stratégie de puissance autonome est-elle souhaitable ou même viable dans un monde de réseaux ? Surtout, l’impasse ne peut être faite sur la question de la légitimité qui conditionne toute action dans les sociétés démocratiques contemporaines. Nous tâcherons alors de définir la puissance avant d’en dégager les domaines d’application privilégiés. Quelles sont les conditions de la puissance et, enfin, comment un Etat peut-il accroître sa puissance ?

Lire la suite…

La problématique des territoires est-elle un enjeu justifié ?

13-03-2013 dans France Europe Puissances

la_tour_de_tremeLa Datar fête cette années ses cinquante ans et se voit proposer une mission d'une nature ambitieuse, au-delà de sa probable mue en Commissariat à l’égalité des territoires : l’égalité des territoires. 2013 sera, à en croire les acteurs étatiques, une année de réformes.  Déjà en 2009, la crise des subprimes a eu des effets sur la création de richesses, même si la consommation n’avait pas reculée. Des effets sur l’emploi (97% des pertes sont des métiers tenus par des hommes dans le privé- ouvriers, artisans, agriculteurs). Des effets sur les territoires , les métropoles s’en étant mieux sorties au détriment de certaines régions comme le Limousin, la Picardie, la Franche comte, la Champagne Ardenne…déjà en perte de vitesse, elles risquent fort, demain , de voir le mouvement s’accentuer.

Lire la suite…

La Pan-Europe de Coudenhove-Kalergi dans l’entre-deux-guerres : idée folle ou rendez-vous manqué ? La naïveté comme projet !

24-02-2013 dans France Europe Puissances

EuropeEt si la naïveté était le trait commun des partisans d’une fédération européenne ? Près de 90 ans après la publication de Pan-Europe par le comte Coudenhove-Kalergi, en 1923, la question mérite d’être posée. Cette conception de l’Europe, portée dans l’entre-deux-guerres par Aristide Briand a été balayée par l’histoire. Richard de Coudenhove-Kalergi, fils d’un diplomate austro-hongrois et d’une Japonaise reçut, en Bohême, une éducation européenne et cosmopolite prolongée par des études au Thérésianum de Vienne. Devenu tchèque après la chute de l’Empire d’Autriche-Hongrie en 1919, il commence à réfléchir à la nécessité de créer un nouvel ordre européen. Il influence notamment le Président tchèque Masaryk pour rassembler l’Europe de l’Est dans une fédération mais se heurte, déjà, aux nationalismes. De ce projet, seule, restera la Petite entente. Face à l’émergence de grandes entités continentales, en Russie, aux Etats-Unis, face à la Grande-Bretagne et son vaste empire, pour Coudenhove-Kalergi, l’Europe doit s’unir et s’édifier selon quatre étapes autour des nations continentales. Lire la suite…

Google a-t-il piégé François Hollande ?

22-02-2013 dans France Europe Puissances

google-franceGoogle aurait-il réussi l’escroquerie de ce début d’année, avec l’aide de l’IPG (1),  sur le dos du contribuable français ? Au terme de plusieurs mois de négociations avec le géant américain de l’internet, menées avec l’aide d’un médiateur du cabinet Mazars, Marc Schwartz, et de Nathalie Collin (2), présidente de l’association IPG, entourés des 6 lobbyistes de Google pour la France, un accord qualifié « d’historique » a été conclu au terme duquel Google s’engage à verser 60 millions d’euros dans un fond destiné à financer des projets de développement du numérique pour la presse d’information politique et générale.

Lire la suite…

Création d’un observatoire des industries stratégiques européennes (OISE)

OISEEn août 2012, l’OISE lance un nouveau site très discret (sans coordonnées ni contacts) consacré aux industries stratégiques européennes.
Cet observatoire est adossé à une association du même nom, créée en 2005, par Franck-Emmanuel Caillaud (actuellement directeur général Analyses Stratégiques et Formations chez Risk&Co), Michael Hellerforth (Head of Competitive Intelligence, Janus Consulting GmbH) et Aude Vathère (aujourd’hui rédactrice au Centre de Crise du ministère des Affaires étrangères).

Lire la suite…

L’influence de Dagong sur la zone Euro

« Je pense que les agences internationales de notation devraient garantir la sécurité du système financier mondial » tels sont les mots du président, Guan Jianzhong, de l’agence de notation chinoise Dagong dans un contexte de crise financière globalisée. Les agences de notation sont des organismes indépendants spécialisés dans l’étude du risque de défaut. Les plus reconnues sont Fitch, Moody’s et Standard and Poor’s, agences de notation anglo-saxonnes, qui représentent à elles seules plus de 97% de la notation financière. Cet oligopole s’appuie sur une réputation bâtie depuis plus de 100 ans. L’agence Dagong, quant à elle, s’est développée dès 1994 sous l’impulsion de sept institutions étatiques chinoises (1). Son président, Guan Jianzhong, possède 60% des capitaux de l’agence, les 40% restants appartiendraient à l’un des fondateurs dont ne connaît pas l’identité. Guan Jianzhong a reçu, en janvier 2012, le prix du « Shangai leader talent ». Aujourd’hui l’agence compte 1 000 salariés répartis dans 34 succursales éparpillées sur le sol chinois. L’émergence d’une agence notation au sein du pays premier créancier de la planète change les codes d’une industrie jusqu’ici peu diversifiée. Selon le directeur de l’agence, nous sommes dans « une situation où les pays endettés dominent le système de notation et fournissent des informations qui leur sont favorables entraînant ainsi l’effondrement du rapport créancier/débiteur » (2).

Lire la suite…