Influence et réputation sur Internet – 3 questions à Fabrice Frossard

06-05-2013 dans Lectures et bibliographies

Influence et Reputation sur Internet   communautes  crises et strategiesPour poursuivre la série de questions aux auteurs de l'eBook "Influence et réputation sur Internet" de la Collection AEGE, nous avons interrogé Fabrice Frossard qui est en charge du Pôle Digital au sein de l'agence de communication Wellcom.

Dans ton chapitre dans "Influence et réputation sur Internet", tu analyses la faiblesse des médias comme opportunité pour les acteurs d'influence. Toi qui vient des média, peux-tu nous préciser ta pensée ?

C'est ce que j'ai essayé de faire dans ces pages :-)  Plus sérieusement et simplement, les médias sur Internet ont pour la plupart un modèle économique fondé sur la gratuité, donc sur l'audience comme garante de suffisamment de trafic pour assurer la monétisation du site par la publicité. De ce fait, les médias ont un besoin insatiable de contenus que les seuls journalistes n'arrivent pas à fournir. D'où l'appel à des contributions externes, d'experts ou non, pour remplir les médias de contenus destinés à satisfaire à la fois les publics et Google. En donnant une libre parole à tout un chacun, il devient de facto facile de la prendre de manière intelligente et avec une stratégie de maillage fine pour exercer une influence directe ou indirecte sur un sujet quelconque. Typiquement, ce que l'on appelle le personal branding est fondé sur ce système de prise de paroles. Ce qui est vrai pour un particulier l'est aussi pour un groupe d'intérêt ou une entreprise, avec un peu plus de subtilité il est vrai dans ces deux derniers cas.

Selon toi, comment vont évoluer l'influence et la réputation sur Internet dans les années à venir ?

Bonne question. Les techniques actuelles d'occupation de terrain avec une empreinte numérique réfléchie vont sans doute perdurer. Il sera toutefois de plus en plus difficile de le faire en amateur et il faudra de vrais techniciens du contenus et du référencement pour assurer une visibilité satisfaisante et efficace aux donneurs d'ordre. Par ailleurs, avec l'essor de la consultation d'Internet depuis un téléphone mobile, de nouvelles techniques seront nécessaires, je suis sûr que l'on verra une multiplication de ce que j'appelle le  "brand content de l'influence", soit un dispositif très élaboré techniquement d'influence online multicanal aujourd'hui en plein essor. On le voit fautes d'avoir des espaces suffisants au sein des médias, les marques deviennent des médias, c'est vrai aussi pour des groupes d'intérêt divers qui ont créé leur propre média. D'ailleurs on peut aussi se demander de manière provocante, au regard de l'actionnariat de la plupart des médias, si ce n'est pas le cas de la plupart des médias en France. Concernant la réputation, sur le versant technique elle se professionnalise de plus en plus avec l'élaboration d’algorithmes aptes à fournir un visa de bonne réputation à tout un chacun. Sur le versant plus sociétale, les entreprises seront néanmoins contraintes d'aligner leurs discours sur leurs actes. L'ereputation n'est plus au regard de l'information sur Internet un gage de bonne réputation. Le travail réalisé de nettoyage sur Internet par certaines marques de produits toxiques par exemple sont tellement en distortion avec la réalité connue de tous, que nous sommes dans ce qu'il y a de pire en "reputationwashing". Ce lavage de réputation se profesionnalisant, les publics ne seront plus dupes et iront -peut-être -, fouiller plus profondément pour voir ce qui se cache derrière la vitrine du référencement et de la publicité. Une nouvelle contrainte à prendre d'ores et déjà en compte. Au final, pour les entreprises, le mieux est encore une fois d'assurer une parfaite cohérence entre leurs actes et leurs discours, elles gagneront en temps et en argent. 
Pour faire court, les terrains de jeu et les règles vont évoluer très vite, autant s'y préparer dès maintenant.

Peux-tu nous dire deux mots sur ce que tu fais en ce moment ?

J'accompagne, en tant que responsable du pôle digital de l'agence Wellcom, les entreprises dans leur stratégie digitales et de contenu (le contenant et le contenu) pour aller à la rencontre de leurs publics et de leurs clients. Pour ce faire, il faut encore expliquer les enjeux et les moyens de l'influence. Dans un environnement concurrentiel très tendu, tant en termes d'acteurs que d'informations disponibles, l'économie de l'attention est le défi auquel sont confrontées toutes les entreprises. Et pour capter l'attention, il y a évidemment les médias qui restent très prescripteurs, mais aussi une vaste gamme d'outils que l'on met en oeuvre quotidiennement.

 

Retrouvez toutes les informations sur cet ouvrage sur le blog dédié.