Espions, renseignement, communication 2.0… quelques ouvrages à lire

16-01-2012 dans Lectures et bibliographies

En cette rentrée 2012, l'équipe d'Infoguerre vous propose une sélection d'ouvrages intéressant à lire ou du moins à parcourir selon vos centres d'intérêts.
Commençons par la nouvelle "collection espionnage" dirigée par Eric Denécé qui présente les grands personnages et les grandes affaires de l'espionnage. "Les services secrets au Moyen-Age" d'Eric Denécé et Jean Eude est un ouvrage qui retrace les stratégies d'espionnage des Vikings adaptées par les Normands lancés à la conquête de Byzance et de l'Angleterre. Cet ouvrage de poche lève le voile sur l'histoire secrète d'une époque passionnante qu'est le Moyen-Age. Dans la même collection, Gérald Arboit, docteur en histoire contemporaine, a publié "Schulmeister, l'espion de Napoléon" qui retrace la vie étonnante de cet homme de réseau qui organisa l'espionnage au profit de Napoléon Ier en Allemagne.

Les Editions Nouveau Monde tiennent une place particulière auprès de l'équipe d'Infoguerre, car les ouvrages publiés sont toujours très intéressants et de bonne facture. "Histoire secrète du XXe siècle" d'Yvonnick Denoël rejoint la collection de poche déjà riche sur le thème de l'espionnage, comme "Les services secrets chinois" de Roger Faligot ou encore "Les espions russes" de Patrick Pesnot. Historien spécialiste du renseignement, Yvonnick Denoël relit l'histoire contemporaine sous l'angle des espions et des guerres invisibles.

Toujours aux Editions Nouveau Monde, Sébastien Laurent, spécialiste du renseignement, publie "Les espions français parlent". Cet ouvrage restitue de nombreux témoignages d'agents et de responsables des services de renseignement français qui livrent aux lecteurs leur vision de l'Histoire. Cette ouvrage se présente sous forme de questions / réponses, et se présente déjà comme un ouvrage qui compte dans la compréhension du monde contemporain, au-delà de la vision simplifiée relatée par les média et les manuels scolaires. Infoguerre reste à l'affût des prochains ouvrages de Nouveau Monde, et ne manquera pas de vous les présenter.

Jean-Christophe Notin a publié également un livre sur "La guerre de l'ombre des Français en Afghanistan (1979-2011)". Sur une période de 30 ans, l'auteur revient sur le rôle et les interventions du gouvernement et des services de renseignement français en Afghanistan. Un ouvrage fort utile pour recontextualiser le conflit actuel, et mieux le comprendre avec une analyse plus fine des enjeux et des parties prenantes.

Le renseignement a longtemps été utilisé à des fins politiques. La chute du bloc soviétique a vu une réorientation du renseignement à des fins économiques. La globalisation des échanges et les ruptures de l'espace-temps rendues possible avec Internet et les télécommunications mobiles ouvrent une nouvelle voie au renseignement. En effet, la mondialisation a renforcer la criminalité organisée qui ne semble pas connaître de frontières, ni de limitation du champs de ses activités. Protéiformes et transnationales, cette criminalité se retrouve dans la contrefaçon, les trafics de drogues, d'armes, d'êtres humains, dans les fraudes financières, les crimes écologiques… "Le renseignement criminel" de Jean-François Gayraud (Editions CNRS) propose une étude rigoureuse pour comprendre et combattre ces nouvelles criminalités.

Ouvrage en anglais, Eamon Javers nous propose "Broker,Trader, Lawyer, Spy. The secret world of corporate espionage" (Editions Harper Business). Journaliste d'investigations, Eamon Javers lève une partie du voile sur la réalité de l'activité économique mondiale dans laquelle les espions jouent un rôle toujours – sinon plus – important que par le passé. Il met en lumière un monde sombre dans lequel l'espion n'est pas forcément un agent de l'Etat, mais peut prendre l'apparence d'avocats, de traders et d'agents de renseignement privés.

L'influence joue un rôle grandissant dans notre économie de l'immatériel dans laquelle les idées et les arguments sont des armes pour remporter l'adhésion. Ghyslaine Pierrat (juriste et docteur en communication) a publié "La communication n'est pas un jeu" (Editions Harmattan) nous présente les professionnels de la communication qui agissent dans l'ombre pour promouvoir ou défendre leurs clients. L'auteur propose de présenter ces "spin doctors à la française" devenus incontournables dans la gestion de crise, et dont le métier va évolué pour s'adapter aux nouveaux media sociaux qui fleurissent (et périssent) sur Internet.

Enfin, Christine Balagué et David Fayon nous propose un nouvel ouvrage sur "Facebook, Twitter et les autres…" (Editions Pearson). Ce livre fait suite au "Web 2.0 et au-delà" de David Fayon, et propose d'intégrer les réseaux sociaux dans une stratégie decommunication d'entreprise. Pratique et enrichi d'interviews de professionnels du secteur, ce livre est à destination de lecteurs qui veulent découvrir ces réseaux sociaux. Notons que David Fayon vient de publier avec Camille Alloing un ouvrage intitulé "Développer sa présence sur Internet" (Editions Dunod).

Pour suivre l'actualité des livres en cours de lecture par l'équipe d'Infoguerre, rejoignez-nous sur Twitter.com/Infoguerre

AVS